Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand Paris Normandie et Le Courrier cauchois baladent leurs lecteurs

27 avril 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand Paris Normandie et Le Courrier cauchois baladent leurs lecteurs

Quand Paris Normandie et Le Courrier cauchois baladent leurs lecteurs

Pre­mière dif­fu­sion le 09/03/2019

Dans les éditions du 1er mars 2019 de Paris-Normandie et du Courrier Cauchois, Sylvie Gesquière et Marc Aubault (journalistes) donnent un assez charmant exemple de désinformation professionnelle. Visite guidée.

Victimisation et mise en scène

Le point de départ est une con­férence de presse sur une pos­si­ble expul­sion d’Alpha, un « mineur guinéen », con­férence organ­isée par une asso­ci­a­tion immi­gra­tionniste. La moin­dre des pré­cau­tions pour un jour­nal­iste est de véri­fi­er les infor­ma­tions de base pour écrire un arti­cle.

Dans ce cas pré­cis plusieurs infor­ma­tions man­quent de sources crédi­bles. Tout d’abord la nation­al­ité de l’intéressé. Rien ne prou­ve sa nation­al­ité guinéenne, aucun doc­u­ment fiable ne vient con­firmer qu’il s’agit bien d’un ressor­tis­sant guinéen. Et pour cause puisque le gen­til Alpha a util­isé un faux passe­port pour tra­vers­er le Maroc.

Ensuite la cause de son arrivée en France et de sa demande de statut de réfugié. La Guinée n’est pas un pays en guerre ni même men­acé par le ter­ror­isme comme d’autres pays africains. Invo­quer un dif­férend famil­ial avec un « oncle » n’est en aucun cas un motif suff­isant pour revendi­quer le titre de réfugié.

Enfin sa qual­ité de mineur, sub­terfuge habituelle­ment util­isé par des adultes pour béné­fici­er d’un juge­ment favor­able et faire pleur­er dans les chau­mières.

Voir

Propagande et signatures

Il fût un temps où le jour­nal­isme voulait informer ses lecteurs à par­tir du réel, ce temps n’est pas tout à fait révolu et de nom­breux jour­nal­istes explorent leurs sources, les croisent, véri­fient. Il sem­ble que Paris Nor­mandie et Le Cour­ri­er cau­chois souhait­ent s’affranchir de ces règles de base, sans doute con­sid­érées comme désuètes.

Les arti­cles en ques­tion ne cherchent pas à informer, mais à édu­quer le lecteur et à influ­encer la jus­tice. Il sem­blerait que la méth­ode soit effi­cace puisque le « jeune guinéen » est sor­ti du Cen­tre de réten­tion admin­is­tratif le 3 mars au « soulage­ment » du jour­nal, en atten­dant un juge­ment défini­tif sur son avenir. Entretemps les habituels sig­nataires avaient apposé leur nom au bas d’une péti­tion. Tout ceci peut il encore s’appeler du jour­nal­isme ? Nous lais­sons nos lecteurs en décider.

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision