L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand Paris Normandie et Le Courrier cauchois baladent leurs lecteurs

27 avril 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand Paris Normandie et Le Courrier cauchois baladent leurs lecteurs

Quand Paris Normandie et Le Courrier cauchois baladent leurs lecteurs

27 avril 2019

Temps de lecture : 2 minutes

Pre­mière dif­fu­sion le 09/03/2019

Dans les éditions du 1er mars 2019 de Paris-Normandie et du Courrier Cauchois, Sylvie Gesquière et Marc Aubault (journalistes) donnent un assez charmant exemple de désinformation professionnelle. Visite guidée.

Victimisation et mise en scène

Le point de départ est une con­férence de presse sur une pos­si­ble expul­sion d’Alpha, un « mineur guinéen », con­férence organ­isée par une asso­ci­a­tion immi­gra­tionniste. La moin­dre des pré­cau­tions pour un jour­nal­iste est de véri­fi­er les infor­ma­tions de base pour écrire un article.

Dans ce cas pré­cis plusieurs infor­ma­tions man­quent de sources crédi­bles. Tout d’abord la nation­al­ité de l’intéressé. Rien ne prou­ve sa nation­al­ité guinéenne, aucun doc­u­ment fiable ne vient con­firmer qu’il s’agit bien d’un ressor­tis­sant guinéen. Et pour cause puisque le gen­til Alpha a util­isé un faux passe­port pour tra­vers­er le Maroc.

Ensuite la cause de son arrivée en France et de sa demande de statut de réfugié. La Guinée n’est pas un pays en guerre ni même men­acé par le ter­ror­isme comme d’autres pays africains. Invo­quer un dif­férend famil­ial avec un « oncle » n’est en aucun cas un motif suff­isant pour revendi­quer le titre de réfugié.

Enfin sa qual­ité de mineur, sub­terfuge habituelle­ment util­isé par des adultes pour béné­fici­er d’un juge­ment favor­able et faire pleur­er dans les chaumières.

Voir

Propagande et signatures

Il fût un temps où le jour­nal­isme voulait informer ses lecteurs à par­tir du réel, ce temps n’est pas tout à fait révolu et de nom­breux jour­nal­istes explorent leurs sources, les croisent, véri­fient. Il sem­ble que Paris Nor­mandie et Le Cour­ri­er cau­chois souhait­ent s’affranchir de ces règles de base, sans doute con­sid­érées comme désuètes.

Les arti­cles en ques­tion ne cherchent pas à informer, mais à édu­quer le lecteur et à influ­encer la jus­tice. Il sem­blerait que la méth­ode soit effi­cace puisque le « jeune guinéen » est sor­ti du Cen­tre de réten­tion admin­is­tratif le 3 mars au « soulage­ment » du jour­nal, en atten­dant un juge­ment défini­tif sur son avenir. Entretemps les habituels sig­nataires avaient apposé leur nom au bas d’une péti­tion. Tout ceci peut il encore s’appeler du jour­nal­isme ? Nous lais­sons nos lecteurs en décider.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés