Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand médias prennent leurs désirs pour la réalité
Publié le 

24 août 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Quand médias prennent leurs désirs pour la réalité

Quand médias prennent leurs désirs pour la réalité

La photo a fait le tour du monde, unanimement saluée. « Les relayeuses affirment ainsi leur opposition à la nouvelle loi russe qui interdit la propagande de l’homosexualité», estimait francetvinfo.fr. « Le baiser de deux athlètes russes ne devrait pas plaire à Vladimir Poutine », titrait le Huffington Post. « Les deux femmes se sont embrassées sur la bouche, défiant ouvertement le président russe Vladimir Poutine et sa loi qui sanctionne tout acte de “propagande homosexuelle” », s’enthousiasmait Le Point. « Quand la politique s’invite dans le sport » affirmait L’Express.

Plus pru­dent, Le Monde posait la ques­tion : « défi ou man­i­fes­ta­tion de joie spon­tanée ? » Mais le quo­ti­di­en du soir don­nait une réponse en util­isant la pho­to des ath­lètes pour illus­tr­er un arti­cle dénonçant l’ho­mo­pho­bie en Russie.

Enfin, « après le poing levé de Tom­mie Smith et John Car­los à Mex­i­co en 1968, le geste de Tatyana Firo­va et Kseniya Ryzho­va risque de mar­quer les esprits », prévoy­ait RTL.

Effec­tive­ment, le geste a mar­qué les esprits, mais pas tout à fait dans le sens espéré par Raphaël Bosse-Platière, le jour­nal­iste de la radio et l’ensem­ble de ses con­frères…

En effet, deux jours plus tard, les deux ath­lètes russ­es con­cernées, Kseniya Eyzho­va et Yulia Gushi­na, s’es­ti­ment « offen­sées par la réac­tion de la presse occi­den­tale à la pho­to où elles s’embrassent », selon une dépêche de l’a­gence russe Ria Novosti. « C’est une fan­taisie mal­saine du pho­tographe qui nous a pris », déclare même Gushi­na. Rien de poli­tique, rien de con­tes­tataire ou de sub­ver­sif dans ce bais­er, sim­ple­ment la joie de deux jeunes femmes qui reçoivent une médaille d’or aux cham­pi­onnats du monde.

En bref, un beau raté pour la presse inter­na­tionale et notam­ment la presse française… Pour le moment, à notre con­nais­sance, aucun jour­nal­iste n’a présen­té ses excus­es à ses lecteurs ou audi­teurs pour cette dés­in­for­ma­tion man­i­feste.

Source : Ria Novosti — crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision