Accueil | Actualités | Médias | Pour atteindre l’équilibre, Têtu va devoir licencier
Pub­lié le 11 octobre 2012 | Éti­quettes : , , ,

Pour atteindre l’équilibre, Têtu va devoir licencier

Dans un canular diffusé par le site Enquête & Débat, le mandataire exclusif de Pierre Bergé pour la vente de Têtu explique à l’activiste Jean Robin (qui lui a assuré auparavant être un représentant de l’émir du Qatar) que le mensuel gay diffuse « pas loin de 40 000 exemplaires (…) chaque mois », réalise « entre 3,5 et 4 millions de chiffre d’affaires » annuel et perd « 1,5 million (…) parce qu’il y a beaucoup trop de monde (à la rédaction, ndlr) » et « que le titre est géré par un mécène qui est Pierre Bergé, donc qui n’est pas géré à la dure ». « Celui qui reprend, s’il veut l’équilibrer, sera probablement obligé de faire un peu une coupe sombre dans l’effectif, hein », précise-t-il.

Têtu bientôt à poil pour être financièrement au poil ?

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux