Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pernaut rappelle les avantages des cheminots et fait scandale

15 mars 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pernaut rappelle les avantages des cheminots et fait scandale

Pernaut rappelle les avantages des cheminots et fait scandale

Connu pour ses observations sans enrobage, Jean-Pierre Pernaut s’est une nouvelle fois fait quelques copains.

Mar­di 8 mars, le présen­ta­teur remet­tait les pen­d­ules à l’heure la veille de la grève des trans­ports en rap­pelant les avan­tages des cheminots : retraite à 55 ans, semaine de 35 heures, salaire moyen de 2 409 euros et 60 jours de con­gés annuels… De quoi irrit­er les béné­fi­ci­aires de ce régime qui ont con­testé les allé­ga­tions du présen­ta­teur. Sur le site Change.org, un cheminot a donc pris l’ini­tia­tive de lancer une péti­tion récla­mant des excus­es publiques de la part du présen­ta­teur.

« Non, Mon­sieur Per­naut, les cheminots n’ont pas 60 jours de con­gé, ils en ont d’ailleurs moins que vous, que l’on ne voit guère en péri­ode de con­gés sco­laires. Non, Mon­sieur Per­naut, les cheminots ne perçoivent pas tous 2 409 euros brut men­su­els, c’est le salaire d’un cadre comme moi avec 18 ans d’an­ci­en­neté. Je préfère ne pas m’é­ten­dre sur le vôtre, à côté duquel ce chiffre bidon paraî­trait bien ridicule », écrit un cer­tain Stéphane Fil­liard.

Sans entr­er dans plus de détails et sans vrai­ment invalid­er le rap­pel de Per­naut, celui-ci demande ain­si « des excus­es à tous ceux qui tra­vail­lent 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, dans des con­di­tions tou­jours plus dif­fi­ciles ». Aujour­d’hui fer­mée, la péti­tion avait recueil­li plus de 70 000 sig­na­tures. Sub­mergée de mes­sages, la médi­atrice de l’in­for­ma­tion de TF1 a même dû répon­dre que « les chiffres auraient dû être mieux détail­lés », pré­cisant que « votre colère méri­tait d’être enten­due, mais elle ne se jus­ti­fi­ait pas ».

Dans son 13h du jeu­di 10 mars, Jean-Pierre Per­naut n’a pas cédé à la pres­sion en présen­tant des excus­es mais est toute­fois revenu sur le chiffre des con­gés payés : « c’est 28 jours, plus le reste, jours fériés et RTT comme dans toutes les entre­pris­es. » Fin de la polémique.

Crédit pho­to : airelle-info via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).