Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Paris : levée de boucliers contre le remplacement des kiosques haussmanniens

13 juillet 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Paris : levée de boucliers contre le remplacement des kiosques haussmanniens

Paris : levée de boucliers contre le remplacement des kiosques haussmanniens

13 juillet 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Toujours soucieuse de détruire et de défigurer un peu plus Paris et son patrimoine, la mairie socialiste de la capitale envisage de remplacer les pittoresques kiosques à journaux inspirés du modèle du Second Empire.

À la place, le maire de Paris Anne Hidal­go, qui l’a con­fir­mé sur Europe 1, souhaite bâtir un nou­veau mod­èle de kiosque, plus « mod­erne », plus « inno­vant »… plus laid égale­ment. C’est en tous cas ce qu’en pensent de nom­breux élus du con­seil de Paris comme beau­coup d’in­ter­nautes, attachés au charme des mythiques kiosques à jour­naux hauss­man­niens de la capitale.

Sor­tie tout droit de l’imag­i­na­tion de la design­er française Matali Cras­set, l’ap­parence (non défini­tive) des kiosques « nova­teurs » fait plutôt l’ef­fet d’un abri de jardin… Selon le pro­jet lancé par Mme Hidal­go, ils devraient néan­moins rem­plac­er les 360 kiosques tra­di­tion­nels d’i­ci juin 2019. Un groupe d’élus du con­seil de Paris a analysé le pro­jet le 11 juil­let dernier, mais celui-ci est loin de plaire à tout le monde…

Fin mai, une péti­tion a été lancée sur le site Change.org récla­mant la préser­va­tion des kiosques du « Paris d’an­tan ». Les sig­nataires, plus de 50 000 per­son­nes à ce jour, déplorent la volon­té de détru­ire ces objets « faisant tout le charme et l’attrait de la ville de Paris ». 

De son côté, la maire de Paris a expliqué que cette « mod­erni­sa­tion » avait pour but d’amélior­er les con­di­tions de tra­vail des kiosquiers. Et celle-ci de rap­pel­er que les kiosques « hauss­man­niens » actuelle­ment en place ne sont pas les mod­èles de 1857 mais des copies « en plas­tique ». « Ceux qui nous expliquent qu’on est en train d’abîmer Paris, ce sont les mêmes qui veu­lent qu’on garde les ser­res de Roland-Gar­ros, des petites ser­res en plas­tique, en nous dis­ant qu’on est en train d’abîmer le pat­ri­moine », a‑t-elle ajouté.

Aus­si, d’après Olivia Pol­s­ki, adjointe chargée du com­merce et de l’ar­ti­sanat, il s’ag­it égale­ment de ven­dre plus de jour­naux, « soutenir le secteur de la presse écrite ». « La presse se vend si on la voit », a‑t-elle expliqué. Pas sûr que la presse soit plus vis­i­ble dans des sim­u­lacres d’abris de jardin que dans des kiosques hauss­man­niens, certes en plas­tique mais qui con­ser­vent ce « charme d’an­tan » qui échappe tant aux élus socialistes…

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés