Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Michel Onfray et Bernard-Henri Lévy rejoignent l’Ojim

1 avril 2016

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Michel Onfray et Bernard-Henri Lévy rejoignent l’Ojim

Michel Onfray et Bernard-Henri Lévy rejoignent l’Ojim

1 avril 2016

Temps de lecture : < 1 minute

La nouvelle circulait depuis quelque temps dans les cercles bien informés de la vie parisienne : Michel Onfray et BHL – notoirement en froid sur de nombreux sujets – se parlaient en secret. L’Ojim révèle le dessous des cartes.

C’est autour d’un bistrot clas­sique du XIème arrondisse­ment de Paris (Le Vieux chêne, 7 rue du Dahomey) que Claude Chol­let, prési­dent de l’Ojim, a con­vié à plusieurs repris­es les deux fig­ures médi­a­tiques. Si les pre­miers con­tacts ont été pour le moins froids, un excel­lent vin de Loire (pinot d’Aunis qui apporte un léger goût de poivre) suivi d’un Cor­bières (15°) revig­o­rant ont dégelé une atmo­sphère déjà réchauf­fée par le déli­cieux pot au feu de canard et de saucisse de Morteau. Verbatim.


Michel Onfray : nos orig­ines peu­vent expli­quer nos diver­gences, tu es fils de mil­liar­daire et tu as tou­jours été riche et cos­mopo­lite, je suis fils d’un ouvri­er nor­mand et j’ai tou­jours été fidèle à mon milieu.

BHL : dans orig­ine il y a or. Dénon­cer l’or, comme je l’ai démon­tré, c’est dénon­cer aus­si l’argent et c’est donc le début de l’antisémitisme. Il y a aus­si « gine » ou gyne, la femme orig­ine, le trou à la fois séman­tique et physique dont nous sommes tous issus. En creu­sant cette absence nous pou­vons nous retrou­ver sans nous néantiser.

Michel Onfray : c’est une approche que j’aurais pu repren­dre dans « Cos­mos », une voie archi­tec­turale, comme l’a dit Guy Debord dans Enreg­istrements mag­né­tiques : « Toutes les maisons sont belles. L’architecture doit venir passionnante ».

BHL : C’est donc la mai­son com­mune, j’allais dire la mis­sion com­mune qui doit nous men­er ensem­ble vers une nou­velle Jérusalem uni­verselle mon cher Michel.


En fin de repas après trois tournées de pur malt Aber­lour, une col­lab­o­ra­tion com­mune – et gra­cieuse – à l’Ojim était actée. Mer­ci qui ? Mer­ci l’Ojim.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés