Accueil | Actualités | Médias | Martine Gozlan publie Israël contre Israël
Pub­lié le 14 décembre 2012 | Éti­quettes : ,

Martine Gozlan publie Israël contre Israël

Martine Gozlan, grand reporter et rédactrice en chef du service Monde à l'hebdomadaire Marianne, publie Israël contre Israël aux éditions L'Archipel.

« Vient-on en Israël pour s'unir ou pour s'affronter ? Pour se guérir ou pour se meurtrir ? Laïcs contre ultrareligieux, rationalistes contre messianistes, pacifistes contre nationalistes, philosophes contre mystiques : ces fractures sont plus béantes que jamais dans la société israélienne. À son image, la Diaspora se déchire aussi, écartelée entre ceux qui soutiennent l’ultranationalisme et ceux qui l’accusent de trahir les valeurs morales du judaïsme », explique l’auteur. Dans cet ouvrage qui mêle histoire et reportage, Martine Gozlan « explore les arcanes du conflit judéo-juif » dans le but de raconter la « désunion sacrée des deux Israël ».

Spécialiste des problèmes de société et de religion, en particulier de l’Islam et du conflit israélo-palestinien, Martine Gozlan est l’auteur de nombreux ouvrages sur le sujet : L'Islam et la République, Belfond, 1994 ; Pour comprendre l'intégrisme islamiste, Albin Michel, 1996 ; Le Sexe d’Allah, Grasset, 2004 ; Le Désir d’Islam, Grasset, 2005 ; Sunnites, Chiites, pourquoi ils s’entretuent, Seuil, 2008 ; Tunisie, Algérie, Maroc : la colère des peuples, L’Archipel, 2011 et L'imposture turque, Grasset, 2011.

Photo : capture d'écran du site editionsarchipel.com

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This