Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
L’intelligence artificielle (IA) tue déjà par champignons interposés

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

23 septembre 2023

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | L’intelligence artificielle (IA) tue déjà par champignons interposés

L’intelligence artificielle (IA) tue déjà par champignons interposés

Temps de lecture : 3 minutes

Elle tue. Et pas uniquement socialement ou médiatiquement. Elle ne tue pas seulement en menaçant nombre de personnes de devenir des parias de la société : l’IA tue physiquement.

Le mobile du crime ? Gastronomie et littérature

L’intéressant mag­a­zine lit­téraire en ligne Actu­alit­té rap­por­tait le 30 août dernier qu’à l’approche de l’automne et des pluies, les ama­teurs et chas­seurs de champignons étaient déjà en train d’affuter pan­talons et paniers, gar­dant secrets « leurs » coins, en cher­chant de nou­veau afin d’assouvir leur pas­sion : manger leurs recettes préférées de champignons, cuis­inés avec amour, sou­vent partagées avec des novices émer­veil­lés de faire de telles découvertes.

Or, en matière de champignons, rien de pire que le novice, lequel va faire con­fi­ance, comme il est d’usage aux ouvrages spé­cial­isés. Il tient évidem­ment à ce que sa cueil­lette soit comestible et sans dan­gers. Mal­heureuse­ment, c’est là que le bât blesse.

Les livres générés par des IA prolifèrent

Ces livres sont des guides ayant toute l’apparence du plus grand sérieux et ils sont ven­dus sur Ama­zon. Or, générés par des IA, ils con­ti­en­nent des con­seils dont il con­viendrait de sérieuse­ment se méfi­er. L’alerte a été lancée par la New York Myco­log­i­cal Soci­ety, l’organisation met­tant en garde con­tre la com­mer­cial­i­sa­tion de livres four­nissant des infor­ma­tions com­plète­ment fauss­es sur tel ou tel champignon. Cer­tains devi­en­nent comestibles alors qu’ils sont grave­ment dan­gereux et vice-ver­sa. La société recom­mande de ne pas se pro­cur­er ces guides générés par l’IA. Pire : « Il existe des cen­taines de champignons vénéneux en Amérique du Nord et plusieurs sont mor­tels » prévient la prési­dente de la société, Sigrid Jakob, dans un entre­tien accordé à 404 Media. Ces champignons « se con­fondent avec des espèces comestibles con­nues. Une mau­vaise présen­ta­tion dans un ouvrage induira le lecteur en erreur et il mangera un champignon vénéneux ».

Elle pré­cise que les ouvrages sont bour­rés d’inexactitudes, d’imprécisions et de con­fu­sions. Ils sont pub­liés par de faux auteurs en forme d’auto-publication et ont été rédigés en quelques clics. Le novice est par­ti­c­ulière­ment vul­nérable devant ce type de livres. Et pas seule­ment lui visiblement.

L’IA et ses champignons ont déjà frappé

Plusieurs per­son­nes ont déjà été empoi­son­nées par une mère de famille ayant pré­paré un repas à base de champignons. Elle avait util­isé l’un de ces guides pour les récolter. Elle n’était pas novice. Sa recette a tué qua­tre des cinq per­son­nes réu­nies autour de la table. Cela s’est passé en Aus­tralie. Le pire : la bib­lio­thèque de cette mère de famille est rem­plie de livres sérieux sur les champignons.

Les ama­teurs de ces déli­cieux eucary­otes pluri­cel­lu­laires ou uni­cel­lu­laires sont prévenus.

Vidéos à la une