Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
L’impartialité de la BBC remise en cause

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

11 octobre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’impartialité de la BBC remise en cause

L’impartialité de la BBC remise en cause

Temps de lecture : 2 minutes

L’impartialité de la BBC remise en cause, un modèle de bonne pratique pour Radio France ?

Une enquête sur les bonnes pra­tiques de déon­tolo­gie jour­nal­is­tique de la BBC va être menée d’ici fin 2012 et ses résul­tats pub­liés début 2013. C’est ce qu’annonce Lord Pat­ten prési­dent de BBC Trust, l’organe interne de con­trôle de déon­tolo­gie du groupe de médias bri­tan­nique au Guardian dans son édi­tion du 10 octo­bre 2012. Lord Pat­ten évoque « une auto cen­sure large­ment incon­sciente » con­duisant cer­taines opin­ions (sous-enten­dues con­ser­va­tri­ces) à être sous-représen­tées de manière rou­tinière. Un précé­dent rap­port de 2007, tout en con­statant une déon­tolo­gie générale­ment accept­able, soulig­nait une ten­dance à « penser en groupe » induisant un biais (slant) incon­scient « libéral » (au sens anglo-sax­on, en France « de gauche ») sur les grandes questions.

Cette inves­ti­ga­tion sera menée par Stu­art Preb­ble, ancien prési­dent de ITV, elle véri­fiera si les « dif­férentes opin­ions des téléspec­ta­teurs, lecteurs et audi­teurs » sont bien pris­es en compte.

La BBC est régulière­ment mise en cause pour une approche biaisée des grandes ques­tions de société en par­ti­c­uli­er l’immigration, la reli­gion (attaquant le chris­tian­isme et jamais l’Islam souligne le Dai­ly Mail) et l’Union Européenne.

Un tel rap­port ne pour­rait exis­ter en France, France Télévi­sions ne dis­posant pas d’un organ­isme com­pa­ra­ble au BBC Trust. Un sujet de réflex­ion pour le nou­v­el Obser­va­toire de la Déon­tolo­gie de l’Information (ODI) récem­ment annon­cé lors des Assis­es du Jour­nal­isme de Poitiers.

Source Guardian, Josh Hal­l­i­day pour la ver­sion orig­i­nale en anglais.