Accueil | Actualités | Médias | L’impartialité de la BBC remise en cause
Pub­lié le 11 octobre 2012 | Éti­quettes : ,

L’impartialité de la BBC remise en cause

L'impartialité de la BBC remise en cause, un modèle de bonne pratique pour Radio France ?

Une enquête sur les bonnes pratiques de déontologie journalistique de la BBC va être menée d’ici fin 2012 et ses résultats publiés début 2013. C’est ce qu’annonce Lord Patten président de BBC Trust, l’organe interne de contrôle de déontologie du groupe de médias britannique au Guardian dans son édition du 10 octobre 2012. Lord Patten évoque « une auto censure largement inconsciente » conduisant certaines opinions (sous-entendues conservatrices) à être sous-représentées de manière routinière. Un précédent rapport de 2007, tout en constatant une déontologie généralement acceptable, soulignait une tendance à « penser en groupe » induisant un biais (slant) inconscient « libéral » (au sens anglo-saxon, en France « de gauche ») sur les grandes questions.

Cette investigation sera menée par Stuart Prebble, ancien président de ITV, elle vérifiera si les « différentes opinions des téléspectateurs, lecteurs et auditeurs » sont bien prises en compte.

La BBC est régulièrement mise en cause pour une approche biaisée des grandes questions de société en particulier l’immigration, la religion (attaquant le christianisme et jamais l’Islam souligne le Daily Mail) et l’Union Européenne.

Un tel rapport ne pourrait exister en France, France Télévisions ne disposant pas d’un organisme comparable au BBC Trust. Un sujet de réflexion pour le nouvel Observatoire de la Déontologie de l’Information (ODI) récemment annoncé lors des Assises du Journalisme de Poitiers.

Source Guardian, Josh Halliday pour la version originale en anglais.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux