Accueil | Actualités | Médias | Libé : le journal blanc de la République
Pub­lié le 21 décembre 2015 | Éti­quettes :

Libé : le journal blanc de la République

Libération déménage. À cette occasion, le journal a offert à ses lecteurs la dernière photo de famille dans ses locaux historiques : l’ancien garage du 11 rue Béranger, dans le 3e arrondissement de Paris.

On y voit la rédaction et les salariés du journal, posant sur la fameuse terrasse du bâtiment, souriants et... le poing levé, façon révolutionnaire ! Pour un journal qui est passé des mains d’un banquier à celles d’un milliardaire, le geste est cocasse.

Mais il y a mieux. Sur cette photo en effet, la « diversité », la « France métissée» et les « Français issus de l'immigration » tant loués par le quotidien sont totalement absent à tel point que l’on dirait une photo des années cinquante…

Le 30 mai 2012, la même rédaction fustigeait pourtant à la une les « cabinets blancs de la république » et louait la diversité du nouveau gouvernement : « la photo était belle, sur le perron de Matignon. Pour la première fois, un gouvernement ressemblait à la France. Avec (...) quelques visages rappelant que le pays n’est pas exclusivement blanc de peau »

Mais comme le soulignait la journaliste Alice Géraud à l'époque, « il existe (…) un profond décalage entre la volonté et les pratiques politiques ». Visiblement, c'est valable aussi pour Libération, le journal blanc de la République.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux