Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Libé : le journal blanc de la République

21 décembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Libé : le journal blanc de la République

Libé : le journal blanc de la République

Libération déménage. À cette occasion, le journal a offert à ses lecteurs la dernière photo de famille dans ses locaux historiques : l’ancien garage du 11 rue Béranger, dans le 3e arrondissement de Paris.

On y voit la rédac­tion et les salariés du jour­nal, posant sur la fameuse ter­rasse du bâti­ment, souri­ants et… le poing levé, façon révo­lu­tion­naire ! Pour un jour­nal qui est passé des mains d’un ban­quier à celles d’un mil­liar­daire, le geste est cocasse.

Mais il y a mieux. Sur cette pho­to en effet, la « diver­sité », la « France métis­sée» et les « Français issus de l’im­mi­gra­tion » tant loués par le quo­ti­di­en sont totale­ment absent à tel point que l’on dirait une pho­to des années cinquante…

Le 30 mai 2012, la même rédac­tion fustigeait pour­tant à la une les « cab­i­nets blancs de la république » et louait la diver­sité du nou­veau gou­verne­ment : « la pho­to était belle, sur le per­ron de Matignon. Pour la pre­mière fois, un gou­verne­ment ressem­blait à la France. Avec (…) quelques vis­ages rap­pelant que le pays n’est pas exclu­sive­ment blanc de peau »

Mais comme le soulig­nait la jour­nal­iste Alice Géraud à l’époque, « il existe (…) un pro­fond décalage entre la volon­té et les pra­tiques poli­tiques ». Vis­i­ble­ment, c’est val­able aus­si pour Libéra­tion, le jour­nal blanc de la République.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).