Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Les meurtres de journalistes continuent à être nombreux dans le monde, selon l’UNESCO

7 novembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Les meurtres de journalistes continuent à être nombreux dans le monde, selon l’UNESCO

Les meurtres de journalistes continuent à être nombreux dans le monde, selon l’UNESCO

Le 2 novembre 2019 était commémorée la “journée internationale de la fin de l’impunité des crimes commis contre les journalistes” de l’UNESCO. C’est l’occasion pour l’UNESCO de faire un bilan des assassinats à l’encontre des journalistes dans le monde ainsi que de sensibiliser à cette violence qui perdure.

Des assassinats moins nombreux pour l’année 2019

Les sta­tis­tiques pub­liées con­cer­nent surtout les années précé­dentes mais à ce stade, l’UNESCO souligne un nom­bre d’assassinats moins impor­tant au 30 octo­bre 2019, par rap­port au 30 octo­bre 2018. L’an dernier, les vic­times recen­sées à la même date étaient au nom­bre de 90, con­tre 43 cette année.

Cela reste tout de même à rel­a­tivis­er, comme le mon­tre sur des péri­odes plus larges, l’augmentation du nom­bre d’assassinats. C’est par exem­ple le cas entre 2014 et 2018, où il y a eu 18% de vic­times en plus, com­paré aux années cinq années précé­dentes.

Mais toujours largement impunis et n’ayant pas majoritairement lieu dans des pays en guerre

Un fait mar­quant est celui de l’impunité des respon­s­ables. En effet, l’UNESCO nous apprend l’absence de châ­ti­ment à l’encontre de 90% des assas­sins des 1 109 jour­nal­istes tués entre 2006 et 2018. Une excep­tion heureuse, les com­man­di­taires de l’assassinat du jour­nal­iste slo­vaque Jan Kusi­ak et de sa com­pagne sont sous les ver­rous

Autre fait plus sur­prenant, 55% des assas­si­nats lors des deux dernières années (2017–2018) ont eu lieu dans des pays en paix.

L’UNESCO, par le biais de sa cam­pagne #Keep­TruthAlive, relancée pour la sec­onde fois à l’occasion de cette journée com­mé­mora­tive, nous per­met juste­ment de mieux saisir les lieux géo­graphiques les plus fatals. A l’aide d’une carte recen­sant tous les jour­nal­istes tués dans le monde depuis 1993, on décou­vre que la région des Etats arabes y est la plus représen­tée (30% des assas­si­nats), suiv­ie par l’Amérique latine et les Caraïbes avec 26 % de morts, et enfin, l’Asie-Pacifique avec 24%.

La France, pays d’Europe le plus meurtrier

La France n’est cepen­dant pas en reste, en détenant le triste record du pays d’Europe le plus meur­tri­er suite aux atten­tats islamistes de Char­lie Heb­do en jan­vi­er 2015. Au lieu de s’en pren­dre à Zem­mour et faire des courbettes devant cer­taines idéolo­gies, cer­tains jour­nal­istes — spé­cial­isés dans la chas­se aux sor­cières — pour­raient prob­a­ble­ment fou­et­ter d’autres chats, par exem­ple dans quelques pays du Moyen-Ori­ent.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

Laure Daussy

PORTRAIT — Lau­re Daussy, jour­nal­iste chez Arrêt sur images traque, tou­jours avec pugnac­ité et par­fois sec­tarisme, ce qu’elle con­sid­ère de façon axioma­tique comme des préjugés sex­istes, misog­y­nes, homo­phobes ou racistes dans les représen­ta­tions médi­a­tiques.

Jonathan Bouchet-Petersen

PORTRAIT — L’entourage pro­fes­sion­nel et famil­ial de Jonathan Bouchet-Petersen est mar­qué par ses liens avec le Par­ti social­iste et ses dirigeants : les réseaux strauss-kah­niens ou de Ségolène Roy­al, la Fon­da­tion Jean Jau­rès, l’agence de com­mu­ni­ca­tion Havas World­wide de Stéphane Fouks, la Netscouade, Medi­a­part…

Pascale Clark

PORTRAIT — Pas­cale Clark est jour­nal­iste sur France Inter où elle se fait par­ti­c­ulière­ment remar­quer pour sa morgue, son mépris et son par­ti pris face aux per­son­nal­ités poli­tiques de droite.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision