Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le groupe canadien Power Corp veut abandonner le quotidien québécois La Presse

10 mai 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Le groupe canadien Power Corp veut abandonner le quotidien québécois La Presse

Le groupe canadien Power Corp veut abandonner le quotidien québécois La Presse

La Presse a beau être le plus ancien quotidien du Québec, paraissant presque sans interruptions depuis 1884, son propriétaire le groupe diversifié (finances, assurances, énergie) Power Corp semble bien déterminé à s’en débarrasser, même au prix d’un dernier investissement.

Abandon du papier et licenciements

Le quo­ti­di­en avait déjà subi plusieurs cures douloureuses de dégrais­sage. D’abord en sep­tem­bre 2015 en aban­don­nant l’édition papi­er en semaine, seul le numéro du same­di con­tin­u­ant d’être imprimé. Cette mue avait entrainé 43 sup­pres­sions de postes, essen­tielle­ment de jour­nal­istes. Sec­ond tour de vis (prévis­i­ble) le 30 décem­bre 2017 qui voy­ait le dernier numéro imprimé paraître avec l’abandon défini­tif du papi­er pour le seul numérique, 49 licen­ciements à la clé.

Les tablettes ? oui mais

Pour­tant les efforts de la rédac­tion pour con­quérir des lecteurs numériques ont porté leurs fruits. Plus de cinq cent mille lecteurs sur télé­phone et le même nom­bre sur tablettes en mars 2018. Las, la pub­lic­ité sur ces modes de dis­tri­b­u­tion est préemp­tée par Google et Face­book. Les mêmes qui pré­ten­dent vouloir « aider la presse », comme Google qui finance Le Décodex du Monde (pour un mon­tant et dans un cadre demeurés secrets). Ou comme Face­book qui veut financer les grands médias français pour tra­quer les fauss­es nou­velles… tout en pom­pant la pub­lic­ité en ligne. La vieille, très vielle his­toire de la corde qui sou­tient le pen­du.

Vers un modèle pseudo philanthropique

Pierre-Eliott Lev­asseur, Prési­dent du quo­ti­di­en, sem­ble avoir acté l’abandon du jour­nal par son action­naire indus­triel. Pow­er Corp, qui a tou­jours été du côté du par­ti libéral cana­di­en et forte­ment opposé aux sou­verain­istes québé­cois, juge que l’influence poli­tique lui coûte trop cher. Et pro­pose, sans rire, un quo­ti­di­en à but non lucratif via des parte­nar­i­ats. Il est prêt à met­tre 50 mil­lions de dol­lars cana­di­ens pour se débar­rass­er du jour­nal à tra­vers une nou­velle loi pour la presse qui reste à vot­er. Les jour­nal­istes de La Presse peu­vent déjà s’inscrire au Pôle Emploi local à titre préven­tif.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).