Accueil | Actualités | Médias | Le CSA dénonce la prédominance de la culture anglo-saxonne
Pub­lié le 17 avril 2014 | Éti­quettes :

Le CSA dénonce la prédominance de la culture anglo-saxonne

L'institution de contrôle et de régulation de l'audiovisuel français, le CSA, met en exergue, dans son rapport annuel, l'omniprésence des anglicismes à l'antenne ainsi qu'une nette préférence accordée à la musique, aux films et aux séries étrangères.

Le rapport précise notamment que « ce qui heurte le plus le public concerne les emprunts à l'anglais, les incorrections et l'usage de mots grossiers ou d'expressions vulgaires. » Le CSA souligne également la multiplication exponentielle des séries étrangères et la diffusion intensive, malgré les quotas, de chansons anglo-saxonnes, que ce soit à la télévision où à la radio.

Cette situation n'est pas son conséquence sur le degré de satisfaction du public, demandeur de davantage de productions nationales.

Ainsi, selon une enquête BVA publiée en janvier 2013, 66% des personnes interrogées estiment que l'une des faiblesses principales du petit écran français est un manque de « séries d'expression originale française à la télévision ».

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.