Accueil | Actualités | Médias | Le « Chat » de Philippe Geluck meurt à 30 ans !
Pub­lié le 22 janvier 2013 | Éti­quettes : ,

Le « Chat » de Philippe Geluck meurt à 30 ans !

Le célèbre dessinateur belge Philippe Geluck a annoncé qu’il arrêtait la publication de son « Chat » dans la presse écrite.

Cette annonce a été faite via la partie « actu » de l’application pour tablette consacrée à son personnage et prendra effet le 23 mars prochain, date anniversaire des 30 ans du « Chat ». La décision, qui a été « mûrement réfléchie », « risque d'ébranler pas mal de monde mais je me suis dit qu'il faudrait bien arrêter un jour et que le mieux était de le décider moi-même », a annoncé le dessinateur. Ce dernier justifie sa décision en évoquant des problèmes d’échéances et de rythme qui ne sont plus à son goût : « Après 1 560 semaines de parutions assidues, je me dis que j'aimerais me consacrer à des projets différents sans être astreint à cette échéance hebdomadaire de remise de mes pages au journal. »

Le « Chat » de Geluck est publié dans le supplément du quotidien belge Le Soir depuis le 22 mars 1983, ainsi que dans le magazine français VSD. Ses dessins sont également édités sous forme d’album, 17 au total, publiés par Casterman. « Je continuerai à dessiner, à écrire et à peindre, à publier des albums, mais d'une autre façon », a conclu le dessinateur.

Crédit photo : © Philippe Geluck

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.