Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Campion s’offre VSD

14 mars 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Campion s’offre VSD

Campion s’offre VSD

14 mars 2020

Temps de lecture : 2 minutes

À ma droite, Marcel Campion, poids lourd des forains et ennemi déclaré d’Anne Hidalgo. À ma gauche Georges Ghosn, propriétaire de VSD, l’hebdomadaire people devenu mensuel suite aux malheurs des temps. Que le match commence ! Mais, que se passe-t-il ? Les adversaires se serrent la main, ils s’étreignent à grands coups de battoirs dans le dos ! L’arbitre arrête le combat. Récit d’une galéjade retrouvée dans Le Canard enchaîné du 12 mars 2020.

Champion le Campion, Campion le champion

Mar­cel Cam­pi­on, sa grande roue instal­lée main­tenant dans le jardin des Tui­leries, son Marché de Noël où l’on vend des arti­cles chi­nois, indi­ens, pak­istanais, poldèves, maro­cains et où on mange grasse nour­ri­t­ure arrosée de sub­stances divers­es et plutôt chères. Mais surtout le défenseur infati­ga­ble des forains. Et patron d’une liste pour les élec­tions munic­i­pales à Paris.

Georges Ghosn, mal­heureux pro­prié­taire de VSD, autre­fois prospère et en cours de procé­dure de redresse­ment judi­ci­aire. Le titre est à repren­dre depuis plusieurs mois sur le marché et a besoin d’argent frais pour con­tin­uer ses activités.

Chauffe Marcel

Mar­cel et Georges pren­nent un café (nous imag­i­nons, nous n’étions pas invités).

Georges : c’est un peu dur avec le jour­nal en ce moment…
Mar­cel : il y a peut-être un moyen…
Georges : Dis toujours…
Mar­cel : Tu me fais un numéro spé­cial en févri­er et je te trou­ve de quoi le financer
Georges : Tu vois les choses comment ?
Mar­cel : En grand ! La cou­ver­ture avec bibi ceint de l’écharpe de maire et le titre « Mar­cel Cam­pi­on, attrac­tion de Paris »
Georges : ça marche ! Cochon qui s’en dédie !
Mar­cel : Tope là !

Hidalgomierda

Oui Hidal­go­mier­da, dans VSD de févri­er 2020 c’est le titre de l’éditorial du numéro cham­pi­on, par­don Cam­pi­on. Avec à la suite un reportage épatant sur Mar­cel, « Il mérite de gér­er Paris », c’est un las­car, « chef d’entreprise, chef de clan, bon­té, bien­veil­lance ». On attend la demande de béat­i­fi­ca­tion ante mortem.

Le tout pour la mod­ique somme de 55.000 euros réglés par une « asso­ci­a­tion amie », Le monde fes­tif, dont Mar­cel fût le prési­dent. Une gen­tille somme qui s’ajoute aux trois cent mille euros apportés par un édi­teur et qui per­me­t­tra peut-être de sauver le jour­nal. Même si Georges Ghosn — tête de liste de Cam­pi­on dans le Vème arrondisse­ment — n’est pas élu (il prend la chose comme une plaisan­terie), il se sera tiré une épine du pied. Mer­ci Marcel.

Ne boudons pas notre plaisir et reprenons en cœur une chan­son de Boby Lapointe (Com­prend qui peut, tiré de l’intégrale des chan­sons, Édi­tions Domens, 1994) :

Celles qui croient que mon Marcel
Ça n’est qu’un manuel
Elles connaiss’nt rien
Y a pas que ses mains qui font des choses bien

Car mon Marcel
Il me harcèle
Mar­cel m’harcèle
Mar­cel m’harcèle

Rideau.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés