Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
L’agence de presse Chine Nouvelle s’installe sur Jol Store

26 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’agence de presse Chine Nouvelle s’installe sur Jol Store

L’agence de presse Chine Nouvelle s’installe sur Jol Store

Temps de lecture : 2 minutes

L’agence de presse officielle de la Chine a signé un accord avec le site de diffusion de contenus journalistiques, JOL Store, dirigé par Christian Ciganer-Albeniz.

L’agence Chine Nou­velle con­tin­ue son implan­ta­tion en France via Jol store, site d’informations où les arti­cles s’achètent à l’unité. C’est l’un des sites de Jol-Group, édi­teur et agence numérique, qui a notam­ment lancé Jol Social, un réseau social pour les jour­nal­istes en juin 2013. Selon Le Figaro, l’ensemble des dépêch­es fran­coph­o­nes de Chine Nou­velle sera disponible gra­tu­ite­ment, comme sur son pro­pre site. Il fau­dra en revanche compter env­i­ron 40 cen­times d’euros pour les arti­cles de fond, les vidéos et les pho­tos. À court terme, ce con­tenu sera inté­grale­ment traduit en anglais et en man­darin. Jol store ayant été lancé la semaine dernière, Chine Nou­velle n’a pas per­du de temps ! Il faut dire que l’agence de presse offi­cielle de la République Pop­u­laire de Chine est en pleine expan­sion. Ses cinq bureaux régionaux – à Hong Kong, Brux­elles, Mex­i­co, Nairo­bi et Le Caire, ain­si qu’un autre pour Paris, New York et Moscou – pro­duisent du con­tenu en français, anglais, espag­nol et por­tu­gais. Cela ne représente pour l’instant que 5 % de leurs revenus, mais la per­spec­tive de touch­er les 20 mil­lions de Chi­nois expa­triés dans le monde tout en por­tant en Occi­dent leur vision offi­cielle de l’actualité est pour le moins avan­tageuse. Fondée en 1931 par le PCC (Par­ti Com­mu­niste Chi­nois), Chine Nou­velle compte plus de 7000 cor­re­spon­dants, rédac­teurs, admin­is­tra­teurs et tech­ni­ciens et elle détient la qua­si-total­ité du marché de l’information en Chine. Le PCC a d’ailleurs désigné le 31 décem­bre dernier son nou­veau prési­dent. Cai Minzhao passe donc de son dou­ble poste de chef adjoint de la pro­pa­gande du PCC et directeur du Bureau de l’information du Con­seil d’État à la direc­tion de Chine Nou­velle ! La Chine a au moins le mérite d’assumer que les médias ne sont que la con­ti­nu­ité de la propagande.