Accueil | Actualités | Médias | La grève des techniciens se poursuit à France 3
Pub­lié le 31 mai 2013 | Éti­quettes : , ,

La grève des techniciens se poursuit à France 3

Alors qu’ils entamaient avant-hier leur sixième jour de grève, les techniciens de France 3 ont voté le prolongement de celle-ci.

En cause, un désaccord lié au projet d’accord collectif, qui exclu les techniciens du régime général, leur faisant perdre par la même un certain nombre d’avantages et d’indemnités. « La rédaction nationale de France 3 est bloquée depuis six jours, il n'y a ni 12/13, ni 19/20, ni Soir 3, explique Éric Lemonnier (SNJ) au Figaro. Les éditions sont simplement remplacées par un "tout images". Cela va se poursuivre parce que la grève des techniciens de plateaux vient d'être reconduite à l'unanimité au moins jusqu'à demain. »

« La direction nous a claqué la porte vendredi soir dernier en nous disant qu'elle reprendrait les négociations seulement mercredi, poursuit-il. Ils nous ont laissé cinq jours sans négocier. Donc, le conflit se durcit. Nous ne voulons pas de disparités au sein du siège. L'accord collectif doit concerner tout le monde. »

La grève est suivie à 100 % par les effectifs concernés, soit 130 techniciens.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux