Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Accueil | groupe de Visegrad

groupe de Visegrad

Européennes 2024 : le Visegrád Post victime collatérale des attaques contre les conservateurs polonais

Européennes 2024 : le Visegrád Post victime collatérale des attaques contre les conservateurs polonais

La Pologne est un peu loin pour les Français. Après avoir expliqué com­ment Don­ald Tusk lim­i­tait vio­lem­ment la lib­erté d’expression pour le camp con­ser­va­teur, nous revenons sur un cas pra­tique. Un cas d’école de la reduc­tio ad Putinum appliquée à la droite con­ser­va­trice qui per­met de mieux com­pren­dre les méth­odes de dés­in­for­ma­tion mis­es en œuvre par les grands médias gaucho-libéraux.

Hélène Bienvenu

Hélène Bienvenu

Née en 1985, Hélène Bien­venu est la cor­re­spon­dante de plusieurs médias fran­coph­o­nes (dont Le Figaro) et anglo­phones en Europe Cen­trale depuis Varsovie.

Les correspondants de presse en Europe centrale : Hongrie, Tchéquie, Slovaquie (II)

Les correspondants de presse en Europe centrale : Hongrie, Tchéquie, Slovaquie (II)

Le pro­fil du cor­re­spon­dant local dans un pays don­né influe grande­ment sur la qual­ité et l’orientation des arti­cles pub­liés sur le même pays dans les médias de grand chemin. Nous pub­lions la suite d’une série sur les pays d’Europe Cen­trale avec deux médias en ligne, d’orientation opposée, mais trai­tant des mêmes pays. Deux­ième partie.

La Slovénie attaquée à Bruxelles

La Slovénie attaquée à Bruxelles

« Ten­ta­tives du gou­verne­ment de musel­er les médias libres en Pologne, en Hon­grie et en Slovénie », tel était l’intitulé du débat qui se déroulait en ses­sion plénière du Par­lement européen le 10 mars dernier.

Viktor Orbán encore pire que le coronavirus ?

Viktor Orbán encore pire que le coronavirus ?

La prési­dente de la Com­mis­sion européenne Ursu­la von der Ley­den s’est décou­vert un enne­mi encore plus dan­gereux pour les Européens que le coro­n­avirus, la Hon­grie de Vik­tor Orbán.

Vu d’ailleurs : quand la presse américaine apprécie Prague

Vu d’ailleurs : quand la presse américaine apprécie Prague

En Europe de l’Ouest, celle de Merkel et Macron (moins le Roy­aume-uni en cours de départ), il est de bon ton de dén­i­gr­er dans tous les médias con­venus, les pays du groupe de Viseg­rad. Ils seraient comme par essence « d’extrême droite », autrement dit ils ne cor­re­spon­dent pas aux idéaux du cen­tre mou de droite et de gauche européiste style Macron.