Lors des récentes élec­tions européennes, les can­di­dats bri­tan­niques Carl Ben­jamin (UKIP) et Anne-Marie Waters (Sharia Watch UK) se seraient fait inscrire sur sa liste des pro­mo­teurs de haine par la qua­si-secte religieuse inter­na­tionale com­muné­ment désignée sous le nom de Face­book. Atta­quer de front un can­di­dat à une élec­tion est une pre­mière pour la plate­forme qui fut accusée de nég­li­gence par le Con­grès améri­cain pour sa porosité à l’égard des trolls et bots russ­es en 2016.

lire plus