Accueil | Actualités | Médias | In Memoriam : Michel Tauriac
Pub­lié le 3 janvier 2014 | Éti­quettes : , ,

In Memoriam : Michel Tauriac

C’est donc ce jeudi 26 décembre 2013 à 86 ans que Michel Tauriac, journaliste et écrivain, est parti rejoindre un de Gaulle qui le passionnait tant.

Ayant servi en Indochine, Michel Tauriac, président de l’association des écrivains combattants, s’est fait grand reporter dès son retour des combats. Un retour… pour mieux repartir, avec cette fois un calepin en guise de fusil. Outre l’Indochine, il a également couvert le Proche-Orient ainsi que la Louisiane, une terre qui lui tenait à cœur. Après sa trilogie « Les Années créoles », il fut nommé membre de l'Académie des sciences d'outre-mer.

Sa passion pour le général de Gaulle l’a conduit à écrire nombre d’articles et d’ouvrages sur le sujet, lui ouvrant les portes de l’Institut Charles-de-Gaulle. Son plus célèbre fut un livre d’entretien avec le fils du général, l’amiral Philippe de Gaulle, intitulé « De Gaulle, mon père » (Plon). Il rencontra un immense succès.

Né en 1927, sa carrière de journaliste l’a vu collaborer à de nombreux magazines dans les années 50, avant de se faire connaître par les ondes à RTL et surtout à Radio France. Il y fut le directeur-adjoint de l’information avant d’en devenir le directeur général.

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux