Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Hadopi : La seule peine de coupure annulée

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

9 septembre 2013

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Hadopi : La seule peine de coupure annulée

Hadopi : La seule peine de coupure annulée

Temps de lecture : < 1 minute

Alors qu’un internaute avait été condamnée, en juin dernier, à 600 euros d’amende et 15 jours de suspension de sa ligne internet pour téléchargement illégal, la peine vient d’être supprimée.

Le 9 juil­let, un décret d’application pub­lié dans le Jour­nal offi­ciel avait sup­primé la peine de coupure d’accès inter­net – dans le cadre de la loi Hadopi. Inter­rogée par PC INpact, Mireille Imbert-Quaret­ta, la prési­dente de la Com­mis­sion de pro­tec­tion des droits à Hadopi a assuré que « la sup­pres­sion de la peine de sus­pen­sion s’est appliquée immé­di­ate­ment et elle ne peut plus être mise en œuvre ».

Celle-ci con­firme ain­si que l’internaute en ques­tion ne se ver­ra pas appli­quer une sanc­tion qui n’existe plus aujourd’hui.

Crédit pho­to : mma­gal­lan via SXC (cc)