Accueil | Actualités | Médias | Hadopi : La seule peine de coupure annulée
Pub­lié le 9 septembre 2013 | Éti­quettes : ,

Hadopi : La seule peine de coupure annulée

Alors qu’un internaute avait été condamnée, en juin dernier, à 600 euros d’amende et 15 jours de suspension de sa ligne internet pour téléchargement illégal, la peine vient d’être supprimée.

Le 9 juillet, un décret d’application publié dans le Journal officiel avait supprimé la peine de coupure d’accès internet – dans le cadre de la loi Hadopi. Interrogée par PC INpact, Mireille Imbert-Quaretta, la présidente de la Commission de protection des droits à Hadopi a assuré que « la suppression de la peine de suspension s'est appliquée immédiatement et elle ne peut plus être mise en œuvre ».

Celle-ci confirme ainsi que l’internaute en question ne se verra pas appliquer une sanction qui n’existe plus aujourd’hui.

Crédit photo : mmagallan via SXC (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This