Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Gregory Roose exclu d’un prix littéraire pour raisons politiques

10 janvier 2023

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Gregory Roose exclu d’un prix littéraire pour raisons politiques

Gregory Roose exclu d’un prix littéraire pour raisons politiques

10 janvier 2023

Temps de lecture : < 1 minute

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €, un don de 100 € revient à 34 €.

Gregory Rooose est écrivain, auteur talentueux de nouvelles (Train de nuit et treize récits enracinés, La Nouvelle Librairie éd), chroniqueur à Valeurs actuelles, animateur d’un blog très suivi et candidat malheureux à un prix littéraire dont il est exclu non pour son manque de talent – le président du jury a reconnu une “erreur de casting” – mais pour des raisons de basse politique. Nous reproduisons son communiqué.

« Une procé­dure judi­ci­aire a été lancée par Gré­go­ry Roose, écrivain et chroniqueur, con­tre les organ­isa­teurs du pres­tigieux Prix Boc­cace. Des élé­ments ten­dent à démon­tr­er qu’il avait été présélec­tion­né par le jury sur des critères lit­téraires, puis exclu pour ses opin­ions politiques.

Un arti­cle de Mag­Cen­tre affirme que l’organisateur du prix lit­téraire, soutenu par le con­seil départe­men­tal du Loiret, a fait une erreur de cast­ing con­cer­nant Gré­go­ry Roose, indi­quant que ce sont ses opin­ions poli­tiques et activ­ités mil­i­tantes, qual­i­fiées de nauséabond(es), xéno­phobes et islam­o­phobes, qui ont motivé son exclu­sion du con­cours. Plusieurs pub­li­ca­tions sur les réseaux soci­aux ten­dent à con­firmer que son recueil, Train de Nuit, fai­sait par­tie d’une pre­mière présélec­tion de huit ouvrages sur dix-sept reçus dans le cadre du Prix Boccace.

Gérard Audax, l’organisateur du con­cours, a déclaré selon MagCentre.fr recon­naître l’erreur, ten­dant à con­firmer que Train de Nuit avait bien été présélec­tion­né par le jury sur des critères lit­téraires avant d’en être exclu pour ses opin­ions poli­tiques. Une procé­dure judi­ci­aire pour dis­crim­i­na­tion en rai­son des opin­ions poli­tiques a été engagée ».

Source : gregory-roose.fr

Notre com­men­taire : il n’est pas impos­si­ble que ce soit le jour­nal­iste de Mag­Cen­tre qui ait « mis en garde » le jury, dans la nou­velle tra­di­tion du jour­nal­isme de déla­tion.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés