Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Enquête du JDD : 53% des Français pensent que les médias ont mal couvert le mouvement des gilets jaunes

23 avril 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Enquête du JDD : 53% des Français pensent que les médias ont mal couvert le mouvement des gilets jaunes

Enquête du JDD : 53% des Français pensent que les médias ont mal couvert le mouvement des gilets jaunes

Pre­mière dif­fu­sion le 17/03/2019

Le Journal du Dimanche du 9 mars 2019 a publié une enquête (commune avec France Télévisions et Radio France) sur le traitement des gilets jaunes par les médias, un bilan peu flatteur révélé par le sondage de Viavoice.

Trop favorable à l’exécutif

Plus du tiers des sondés (35%) pensent que les médias ont don­né plutôt la parole à l’exécutif. Par ailleurs 15% com­pren­nent les agres­sions dont ont été vic­times les jour­nal­istes dans les man­i­fes­ta­tions. Remar­quons au pas­sage que les agressés sont sou­vent des jour­nal­istes reporters indépen­dants ou en CDD qui se trou­vent au bas de l’échelle de la pro­fes­sion et n’ont stricte­ment aucune influ­ence sur les images qui sont passées à l’antenne.

Confiance et attentes

71% des sondés font con­fi­ance à l’information qu’ils ont trou­vé eux-mêmes dans les médias, con­fir­mant la défi­ance instinc­tive devant ce qui leur est pro­posé. Les deux tiers atten­dent en pri­or­ité que les médias véri­fient les infor­ma­tions et la moitié atten­dent des infor­ma­tions utiles au quo­ti­di­en et révélant des faits choquants ou illé­gaux. Près du quart esti­ment inutile de lire les médias offi­ciels en ligne et s’informent sur les réseaux soci­aux.

Critique des médias

Les deux tiers des sondés pensent que les jour­nal­istes sont trop près des pou­voirs poli­tiques et économiques comme des action­naires des médias. Plus intéres­sant encore qua­si les trois quarts pensent que les médias ne don­nent pas la parole à tous les points de vue de manière équitable. Il n’est pas absol­u­ment cer­tain que les Assis­es du jour­nal­isme qui vien­nent de se ter­min­er à Tours (et où ces résul­tats ont été présen­tés) tirent tous les enseigne­ments de cette étude, mais on peut tou­jours espér­er.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.