Accueil | Actualités | Médias | Enfants floutés : le CSA met les chaînes en garde
Pub­lié le 28 mai 2013 | Éti­quettes :

Enfants floutés : le CSA met les chaînes en garde

Réuni en séance plénière le 22 mai, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a mis en garde les chaînes de télévision à la suite de diffusions de témoignages d’enfants mineurs non floutés.

Les règles sont strictes : l’anonymat des mineurs doit être garanti par le floutage et les parents doivent donner leur accord aux diffuseurs du témoignage de leur enfant. Suite au suicide d’un homme dans une école le 16 mai dernier, le CSA a constaté que beaucoup n’avaient pas appliqué « cette double condition cumulative ».

Il rappelle que « plusieurs chaînes ont gravement ignoré – au moins temporairement – de respecter ces conditions » en montrant à l’écran des enfants témoignant sans floutage. S’il ne prononce pas de mise en demeure, le CSA « rappelle solennellement ces prescriptions et met en garde les chaînes contre la réitération de tels manquements ».

Crédit photo : H de C via Flickr (cc)

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.