Accueil | Actualités | Médias | Enfants floutés : le CSA met les chaînes en garde
Pub­lié le 28 mai 2013 | Éti­quettes :

Enfants floutés : le CSA met les chaînes en garde

Réuni en séance plénière le 22 mai, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a mis en garde les chaînes de télévision à la suite de diffusions de témoignages d’enfants mineurs non floutés.

Les règles sont strictes : l’anonymat des mineurs doit être garanti par le floutage et les parents doivent donner leur accord aux diffuseurs du témoignage de leur enfant. Suite au suicide d’un homme dans une école le 16 mai dernier, le CSA a constaté que beaucoup n’avaient pas appliqué « cette double condition cumulative ».

Il rappelle que « plusieurs chaînes ont gravement ignoré – au moins temporairement – de respecter ces conditions » en montrant à l’écran des enfants témoignant sans floutage. S’il ne prononce pas de mise en demeure, le CSA « rappelle solennellement ces prescriptions et met en garde les chaînes contre la réitération de tels manquements ».

Crédit photo : H de C via Flickr (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux