Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Daniel Křetínský (Marianne, Franc-tireur, Elle) à l’amende

1 février 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Daniel Křetínský (Marianne, Franc-tireur, Elle) à l’amende

Daniel Křetínský (Marianne, Franc-tireur, Elle) à l’amende

Temps de lecture : 2 minutes

On a beau être riche on est parfois radin. Il y a des riches généreux et il y aussi ceux qui veulent gratter sur tout, y compris sur leurs fournisseurs après une aide de l’État, comme le Tchèque Daniel Křetínský

Comment se faire un peu de trésorerie

La tré­sorerie c’est le nerf de la guerre des entre­pris­es, un mau­vais bilan c’est ennuyeux, une tré­sorerie néga­tive et les ban­ques qui refusent de cou­vrir, c’est la fin. Entre les deux si on veut amélior­er sa tré­sorerie, un bon moyen c’est de ne pas pay­er ses fournisseurs.

Enten­dons-nous bien, c’est surtout les pay­er le plus tard pos­si­ble, en par­ti­c­uli­er si l’on est un gros client et si le four­nisseur est petit. Les patrons de PME qui nous lisent com­pren­dront (avec douleur) le mécanisme.

PGE et fournisseurs, une amende à la clé

C’est le jeu à pile ou face, pile je gagne, face tu perds. Le joueur Daniel Křetín­ský via sa hold­ing CMI a empoché un pre­mier prêt garan­ti par l’État (PGE) de 8M€ en mai/juin 2020 et devait mon­tr­er l’exemple en réglant ses four­nisseurs avec l’argent reçu.

Il est ten­tant d’empocher les sous (pile) et de ne pas régler ses four­nisseurs (face). Ce que fit le bon Daniel, habile économe pour lui-même. La direc­tion de la con­cur­rence et de la répres­sion des fraudes lui réclame 440K€ pour avoir été trop malin. Daniel a fait appel.

Voir aus­si : Daniel Křetín­ský, infographie