Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Coronavirus et confinement : quelques conseils pratiques

25 mars 2020

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Coronavirus et confinement : quelques conseils pratiques

Coronavirus et confinement : quelques conseils pratiques

Un de nos lecteurs nous envoie un ensemble de règles inspirées par la Marine. Que ce soit en bateau ou en sous-marin, la Royale connaît ce qu’est le confinement d’un équipage. Nous n’avons pas trouvé la source du document et ne pouvons assurer qu’il s’agit d’un document officiel émanant de la Marine. Mais son ton et son contenu nous ont semblé mériter une diffusion. Nous avons ajouté une ultime recommandation de notre cru.

Vivre le confinement : Solidarité et bienveillance, tous dans le même bateau

La péri­ode de con­fine­ment est pour cha­cun d’entre nous une sit­u­a­tion inédite. Con­traints de rester à domi­cile et de lim­iter nos déplace­ments et con­tacts, nous devons nous « réor­gan­is­er » et penser notre quo­ti­di­en autrement. S’inscrire dans le présent et dans l’action dans ces cir­con­stances par­ti­c­ulières s’avère pro­tecteur et économique au plan psy­chologique. Cha­cun, en fonc­tion de sa sit­u­a­tion, en cou­ple, en famille, seul, séparé de son conjoint(e), en mis­sion peut s’appliquer quelques règles afin de se préserv­er afin de pass­er cette péri­ode dans les meilleures conditions.

Le ser­vice de psy­cholo­gie de la Marine vous recom­mande de :
— rester en con­tact avec les vôtres par le biais du télé­phone ou d’internet ;
— créer des groupes de sou­tien et des com­mu­nautés en ligne avec vos amis et proches ;
— adopter une com­mu­ni­ca­tion cen­trée sur l’altruisme et la sol­i­dar­ité (accepter est moins coû­teux que de lut­ter et de dis­cuter une mesure con­tre laque­lle nous ne pou­vons rien) ;
— organ­is­er vos journées afin d’éviter la las­si­tude, fix­er vous des petits objec­tifs et tenez vos planning ;
— respecter les heures de repas et appliquez vous une hygiène de vie saine ;
— soyez inven­tif pour main­tenir une activ­ité sportive à domicile ;
— Lim­itez l’information en boucle qui entre­tient l’anxiété sans y apporter de réponse pratique ;
— prof­itez de ce moment pour réalis­er ce que vous aviez repoussé faute de temps ;
— en famille, jouez avec vos enfants et sortez pren­dre l’air si vous le pou­vez à des heures fixées à l’avance (organ­is­er la vie de famille peut se faire en con­cer­ta­tion afin que cha­cun se sente « acteur »et notam­ment les adolescents).

Pour les par­ents, cer­tains signes peu­vent vous alerter :
— des pleurs ou une irri­tabil­ité chez les jeunes enfants ;
— le retour du « pipi au lit » ;
— une inquié­tude ou de la tristesse ;
— de l’irritabilité et de l’impulsivité chez les adolescents ;
— des dif­fi­cultés d’attention et de concentration ;
— un évite­ment des activ­ités qui jusque-là leur fai­saient plaisir ;
— des maux de tête ou des douleurs cor­porelles inexpliqués ;
— un usage d’alcool, de tabac ou d’autres drogues.

Pour venir en aide à vos enfants et ado­les­cents, voici plusieurs conseils :
— prenez du temps pour par­ler de l’épidémie de Covid-19 avec eux ;
— répon­dez à leurs ques­tions de manière factuelle et compréhensible ;
— ras­surez-les sur le fait qu’ils sont en sécurité ;
— dites-leur que c’est nor­mal s’ils se sen­tent débor­dés par la situation ;
— partagez avec eux vos straté­gies pour faire face à votre pro­pre stress, afin qu’ils appren­nent de vous ;
— lim­itez l’exposition de votre famille aux cou­ver­tures médiatiques ;
— essayez de met­tre en place et de main­tenir des rou­tines, notam­ment des horaires pour les activ­ités sco­laires à la mai­son et pour les loisirs de vos enfants ;
— lais­sez-les pro­pos­er des activ­ités qui pour­raient être inclus­es dans le planning ;
— prévoyez des créneaux défoule­ment dans la mesure du possible ;
— soyez un mod­èle pour eux ;
— main­tenez les con­tacts (Skype, télé­phone, Mes­sen­ger, etc…) avec les amis et les mem­bres de la famille.

Dernier conseil de l’Observatoire du journalisme

Prof­itez de la péri­ode pour vous dés­in­tox­i­quer des médias de grand chemin, n’ouvrez la télévi­sion qu’en cas de besoin absolu, con­sul­tez les médias alter­nat­ifs (avec dis­cerne­ment), lisez… et con­sul­tez l’OJIM, les médias dom­i­nants n’ont pas changé leur per­spec­tive, un décryptage scrupuleux est plus que jamais nécessaire.

Derniers portraits ajoutés

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.