Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Christine Ockrent réclame 650.000 euros
Publié le 

18 octobre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Christine Ockrent réclame 650.000 euros

Christine Ockrent réclame 650.000 euros

Déjà sévère­ment épinglée par Airy Routi­er le 14 févri­er 2011 dans le défunt France-Soir pour un salaire de numéro deux de l’Au­dio­vi­suel extérieur français (AEF) s’élevant à 750.000 € annuels, Chris­tine Ock­rent refait par­ler d’elle en récla­mant à cette société, financée sur fonds publics, des indem­nités de départ à hau­teur de 650.000 €.

« Ce départ négo­cié, s’il avait finale­ment lieu, serait d’au­tant plus éton­nant que Chris­tine Ock­rent, au titre de man­dataire sociale, est révo­ca­ble sans indem­nités. A moins que son con­trat ait prévu un para­chute doré », écrivait à l’époque Airy Routi­er.

Camille Pas­cal, ancien con­seiller de Nico­las Sarkozy à l’Élysée, con­firme dans son livre Scènes de la vie quo­ti­di­enne à l’Élysée, que Chris­tine Ock­rent n’a perçu aucune indem­nité de départ, l’ancien locataire de l’Elysée ne souhai­tant pas que l’on puisse dire que cette évic­tion coûterait au con­tribuable.

La somme de 650.000 € serait pour­tant pro­vi­sion­née par l’AEF, au cas où le tri­bunal de com­merce don­nerait rai­son à l’an­ci­enne jour­nal­iste. Dans ce cas, c’est donc bien le con­tribuable qui met­trait la main à la poche.

Pho­to : Olivi­er Ezrat­ty via Wikimé­dia (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision