Accueil | Actualités | Médias | Christine Ockrent réclame 650.000 euros
Pub­lié le 18 octobre 2012 | Éti­quettes :

Christine Ockrent réclame 650.000 euros

Déjà sévèrement épinglée par Airy Routier le 14 février 2011 dans le défunt France-Soir pour un salaire de numéro deux de l'Audiovisuel extérieur français (AEF) s’élevant à 750.000 € annuels, Christine Ockrent refait parler d'elle en réclamant à cette société, financée sur fonds publics, des indemnités de départ à hauteur de 650.000 €.

« Ce départ négocié, s'il avait finalement lieu, serait d'autant plus étonnant que Christine Ockrent, au titre de mandataire sociale, est révocable sans indemnités. A moins que son contrat ait prévu un parachute doré », écrivait à l'époque Airy Routier.

Camille Pascal, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Élysée, confirme dans son livre Scènes de la vie quotidienne à l'Élysée, que Christine Ockrent n'a perçu aucune indemnité de départ, l’ancien locataire de l’Elysée ne souhaitant pas que l’on puisse dire que cette éviction coûterait au contribuable.

La somme de 650.000 € serait pourtant provisionnée par l'AEF, au cas où le tribunal de commerce donnerait raison à l'ancienne journaliste. Dans ce cas, c'est donc bien le contribuable qui mettrait la main à la poche.

Photo : Olivier Ezratty via Wikimédia (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This