Accueil | Actualités | Médias | Censure à l’hebdomadaire satirique espagnol El Jueves ?
Pub­lié le 13 juin 2014 | Éti­quettes : ,

Censure à l’hebdomadaire satirique espagnol El Jueves ?

Reporters sans frontières a demandé ce samedi des explications au groupe espagnol RBA suite à une potentielle censure d'un quotidien satirique.

Censure à l'hebdomadaire satirique espagnol El Jueves ?

Censure à l'hebdomadaire satirique espagnol El Jueves ?

Cette revue, nommée El Jueves, avait dû changer in extremis sa couverture représentant le roi Juan Carlos remettant une couronne couverte d'excréments à son fils, le prince Felipe. Un changement intervenu sur le fil, à la demande du groupe, alors même que des milliers d'exemplaires avaient été imprimés.

Suite à ce qui a été considéré comme un acte de censure, sept caricaturistes du journal ont présenté leur démission. RSF a demandé au groupe RBA de « s'expliquer rapidement ».

Pourtant, la caricature n'a pas été totalement supprimée. Celle-ci figure toujours en page intérieure, et a simplement été retirée de la Une, ce qui est plus assimilable à un choix éditorial qu'à un acte de censure.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This