Accueil | Actualités | Médias | Canal+ perd son procès contre BeIN Sports
Pub­lié le 18 juin 2014 | Éti­quettes : ,

Canal+ perd son procès contre BeIN Sports

Canal, en guerre ouverte avec BeIN Sports, poursuivait sa rivale qatarie pour « concurrence déloyale ».

Le tribunal de commerce de Nanterre vient de donner tort à la chaîne cryptée, estimant que « Canal + n’a pas caractérisé l’existence d’un acte de concurrence déloyale » et que l'offre de BeIN Sports, qualifiée d'« irrationnelle » par Canal, est « en adéquation avec les prix observés sur le marché ».

La chaîne cryptée réclamait 293 millions d'euros de dommages et intérêts. Mais pour le tribunal, si BeIN Sports « dispose de moyens financiers très importants, c’est aussi le cas du groupe Vivendi dont fait partie Canal+ ». Aussi, l'offre de la chaîne sportive du Qatar n'a rien d'irrationnelle. En effet, après une comparaison des prix, le tribunal a constaté qu'elle n'était pas « structurellement déficitaire » et que c'était, au contraire, Canal+ qui avait investi des sommes encore plus considérables dans l'achat de droits sportifs !

« L’entrée de BeIN sur le marché des droits de télévision payante en juin 2012 n’a pas eu d’impact sur le pourcentage de droits dont dispose Canal+ dans les meilleures affiches de Ligue 1, de Ligue des Champions, du Top 14 de rugby et du meilleur championnat de football étranger », a conclu le tribunal, ajoutant que Canal+ « ne démontre pas que l’entrée de BeIN Sports sur le marché ait entraîné un renchérissement des prix d’acquisition de droits ».

« Aujourd’hui, plus personne ne croit à l’argumentaire de Canal+ vis-à-vis de BeIN. En réalité, Canal+ a su préserver sa place dans le sport, en dépit d’un rival, certes, très riche », constatent Les Échos. Et de conclure qu'« en réalité, en déposant cette plainte, Canal+ a surtout voulu calmer le jeu de BeIN ».

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This