Accueil | Actualités | Médias | Canal+ condamné à dédommager un ancien cadre
Pub­lié le 17 septembre 2013 | Éti­quettes :

Canal+ condamné à dédommager un ancien cadre

Le conseil des Prud'hommes vient de condamner Canal+ à verser 2,15 millions d'euros à un ancien cadre.

Cette décision fait suite à 10 ans de procédure alors que la chaîne contestait le versement de « parachutes dorés ». Pour rappel, en 2000, plusieurs cadres de la chaîne cryptée avaient négocié de fortes primes de départ. En septembre 2003, une information judiciaire avait été ouverte pour « abus de biens sociaux, recel, faux et usage de faux » suite à un dépôt de plainte contre X où la nouvelle direction de Canal s'était constituée partie civile, jugeant ces primes anormalement élevées. Celles-ci s'élevaient au total à 60 millions d'euros.

Au final, la réquisition d'un non lieu général, estimant ces sommes recevables, avait mis hors de cause cinq des cadres visés.

François Carayol, ex-directeur général adjoint du groupe et ancien patron de Canal Technologies, a ainsi obtenu le « règlement des indemnités qui lui étaient dues », comme l'a indiqué son avocat Me Vincent Ollivier. Le conseil des Prud'hommes « a fait droit à la demande d'indemnité de François Carayol, à hauteur de 2,15 millions d'euros », a-t-il ajouté.

Le groupe Canal a d'ores et déjà fait part de son intention de faire appel de cette décision. Quant à François Carayol, il a décidé de déposer plainte contre X pour « dénonciation calomnieuse, tentative d'escroquerie au jugement, et faux et usage de faux ».

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux