Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Brice Couturier fustige le « Parti des médias »
Publié le 

25 août 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Brice Couturier fustige le « Parti des médias »

Brice Couturier fustige le « Parti des médias »

Dans un long entretien au FigaroVox, l’ancien chroniqueur de la matinale de France Culture (et ancien tôlier de la station) est revenu sur ses expériences mais aussi sur l’état actuel de la profession de journaliste.

Et autant dire que celui qui est entré à France Cul­ture en 2002 n’a pas gardé sa langue dans sa poche. Certes ce dernier jouis­sait d’une cer­taine lib­erté de ton à l’an­tenne, mais il fal­lait alors ensuite que l’in­vité ait le dernier mot. « J’ap­pa­rais­sais ain­si comme un trublion qu’on sort de sa boîte, afin de provo­quer un peu, mais qu’on s’empresse de faire taire lorsqu’il a joué son rôle afin que tout ren­tre dans l’or­dre », a‑t-il com­men­té.

Con­cer­nant ce qu’il nomme, à la suite de Mar­cel Gauchet, le « Par­ti des médias », il le juge « aveuglé par ses bons sen­ti­ments, préfère nous abreuver de petites nou­velles insignifi­antes, d’une part, de ses grandes indig­na­tions » alors même que « l’is­lamisme poli­tique » est « entré en phase de con­quête du monde ». Aus­si, « chaque fois que le dis­cours lénifi­ant sur le “vivre-ensem­ble” est con­tred­it par des faits, (les médias) font l’ob­jet d’un remon­tage. Com­bi­en d’at­ten­tats islamistes ont été requal­i­fiés en “actes com­mis par un déséquili­bré”? », inter­roge-t-il.

Se revendi­quant de Ray­mond Aron, un homme qui « savait dis­cern­er, en his­to­rien, les ten­dances pro­fondes, celles qui allaient mod­i­fi­er les rap­ports de force, redessin­er la carte, décider du mou­ve­ment de l’his­toire », Brice Cou­turi­er fustige ses con­frères qui « passent leur temps à guet­ter le fil de l’AFP » et à traiter l’in­for­ma­tion sans aucun recul ni aucune pro­fondeur. Une manière de tra­vailler, très répan­due aujour­d’hui dans les grands médias en quête d’au­di­ence sur le web, qui ne con­tribue qu’à « figer le débat ».

Enfin, le chroniqueur déplore les ten­ta­tives de diver­sion effec­tuées par les médias, comme lorsque l’on braque tous les pro­jecteurs sur « Nuit Debout », un mou­ve­ment de « bobos » qui n’a finale­ment débouché sur rien. Cela s’ex­plique, selon lui, par le fait que le Par­ti des médias « rêve de l’ar­rivée au pou­voir d’une “vraie gauche de gauche” ». Ou com­ment les utopies per­son­nelles et l’idéolo­gie l’emportent sur la réal­ité.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision