Accueil | Actualités | Médias | Bilan de la Coupe du Monde pour TF1 et BeIN Sports
Pub­lié le 16 juillet 2014 | Éti­quettes : ,

Bilan de la Coupe du Monde pour TF1 et BeIN Sports

TF1 et BeIN Sports, les deux diffuseurs de la compétition, peuvent être fiers de leurs performances pour cette Coupe du Monde 2014.

TF1 a réussi à cumuler des records d'audience, avec une moyenne de 9 millions de téléspectateurs pour les 28 matchs que la chaîne diffusait, et ce malgré les critiques à l’encontre de son trio de commentateurs : Christian Jeanpierre, Arsen Wenger et Bixente Lizarazu. 9 millions, c'est deux millions de téléspectateurs de plus par rapport à la moyenne de la précédente Coupe du Monde en Afrique du Sud, qui avait vu le désastre sportif et médiatique de l'Équipe de France, notamment avec le triste épisode de Knysna.

Cette fois-ci, pour les seuls matchs de l'Équipe de France, TF1 a rassemblé en moyenne 16,1 millions de téléspectateurs. Lors du quart de finale face à l'Allemagne, la chaîne a même atteint un record historique avec 17 millions de supporters devant leurs écrans, avec une pointe à 21 millions en cours de match.

Lorsque les Bleus jouaient, les autres chaînes devaient faire profil bas alors que TF1 captait entre 65 et 72 % de part d'audience. La Coupe du Monde s'est même terminée sur une bonne note : 13,6 millions de téléspectateurs étaient présents pour regarder la finale entre l'Allemagne et l'Argentine. Un chiffre qui n'est pas exceptionnel mais reste très élevé pour un programme diffusé à cette heure.

Bilan : pendant un mois, TF1 a réuni une part d'audience moyenne de 24,6 % en juin et 27,4 % entre le 30 juin et le 6 juillet. Pourtant, la réussite n'est qu'en demi-teinte. Malgré ces audiences record, TF1 n'est pas parvenu à rentabiliser les 130 millions d'euros qu'elle avait investis dans la compétition. La chaîne devrait ainsi perdre entre 20 et 30 millions d'euros dans cette opération...

Quant à BeIN Sports, l'opération est également une réussite pour la chaîne qatarie. En rachetant l'intégralité des droits de diffusion de la compétition, la chaîne sportive a mis ses atouts en avant. Comptant 1,7 million d'abonnés au démarrage de la Coupe, BeIN Sports dépassait les 2,5 millions à la clôture, soit près d'1 million d'abonnements en plus.

Même lorsqu'elle partageait l'affiche avec TF1, c'est-à-dire pour 28 matchs, la chaîne qatarie réalisait de bonnes audiences, les téléspectateurs appréciant particulièrement la qualité des commentaires… ou fuyant simplement ceux de Christian Jeanpierre sur TF1 !

Le défi pour BeIN Sportsest maintenant de conserver ces abonnés supplémentaires, qui ne sont pour la plupart pas tenus par un engagement. En investissant 50 millions d'euros pour les droits de diffusion, BeIN Sports doit désormais récupérer 62 euros pour chaque nouvel abonné.

Pour rembourser cette dépense, il faudra ainsi maintenir ces abonnés pendant au moins 6 mois, en misant tout sur le championnat de France de Ligue 1 à venir.

Crédit photo : capture d'écran site beinsports.fr

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux