Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bilan de la Coupe du Monde pour TF1 et BeIN Sports
Publié le 

16 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Bilan de la Coupe du Monde pour TF1 et BeIN Sports

Bilan de la Coupe du Monde pour TF1 et BeIN Sports

TF1 et BeIN Sports, les deux diffuseurs de la compétition, peuvent être fiers de leurs performances pour cette Coupe du Monde 2014.

TF1 a réus­si à cumuler des records d’au­di­ence, avec une moyenne de 9 mil­lions de téléspec­ta­teurs pour les 28 matchs que la chaîne dif­fu­sait, et ce mal­gré les cri­tiques à l’encontre de son trio de com­men­ta­teurs : Chris­t­ian Jean­pierre, Arsen Wenger et Bix­ente Lizarazu. 9 mil­lions, c’est deux mil­lions de téléspec­ta­teurs de plus par rap­port à la moyenne de la précé­dente Coupe du Monde en Afrique du Sud, qui avait vu le désas­tre sportif et médi­a­tique de l’Équipe de France, notam­ment avec le triste épisode de Knys­na.

Cette fois-ci, pour les seuls matchs de l’Équipe de France, TF1 a rassem­blé en moyenne 16,1 mil­lions de téléspec­ta­teurs. Lors du quart de finale face à l’Alle­magne, la chaîne a même atteint un record his­torique avec 17 mil­lions de sup­port­ers devant leurs écrans, avec une pointe à 21 mil­lions en cours de match.

Lorsque les Bleus jouaient, les autres chaînes devaient faire pro­fil bas alors que TF1 cap­tait entre 65 et 72 % de part d’au­di­ence. La Coupe du Monde s’est même ter­minée sur une bonne note : 13,6 mil­lions de téléspec­ta­teurs étaient présents pour regarder la finale entre l’Alle­magne et l’Ar­gen­tine. Un chiffre qui n’est pas excep­tion­nel mais reste très élevé pour un pro­gramme dif­fusé à cette heure.

Bilan : pen­dant un mois, TF1 a réu­ni une part d’au­di­ence moyenne de 24,6 % en juin et 27,4 % entre le 30 juin et le 6 juil­let. Pour­tant, la réus­site n’est qu’en demi-teinte. Mal­gré ces audi­ences record, TF1 n’est pas par­venu à rentabilis­er les 130 mil­lions d’eu­ros qu’elle avait investis dans la com­péti­tion. La chaîne devrait ain­si per­dre entre 20 et 30 mil­lions d’eu­ros dans cette opéra­tion…

Quant à BeIN Sports, l’opéra­tion est égale­ment une réus­site pour la chaîne qatarie. En rachetant l’in­té­gral­ité des droits de dif­fu­sion de la com­péti­tion, la chaîne sportive a mis ses atouts en avant. Comp­tant 1,7 mil­lion d’abon­nés au démar­rage de la Coupe, BeIN Sports dépas­sait les 2,5 mil­lions à la clô­ture, soit près d’1 mil­lion d’abon­nements en plus.

Même lorsqu’elle partageait l’af­fiche avec TF1, c’est-à-dire pour 28 matchs, la chaîne qatarie réal­i­sait de bonnes audi­ences, les téléspec­ta­teurs appré­ciant par­ti­c­ulière­ment la qual­ité des com­men­taires… ou fuyant sim­ple­ment ceux de Chris­t­ian Jean­pierre sur TF1 !

Le défi pour BeIN Sportsest main­tenant de con­serv­er ces abon­nés sup­plé­men­taires, qui ne sont pour la plu­part pas tenus par un engage­ment. En investis­sant 50 mil­lions d’eu­ros pour les droits de dif­fu­sion, BeIN Sports doit désor­mais récupér­er 62 euros pour chaque nou­v­el abon­né.

Pour rem­bours­er cette dépense, il fau­dra ain­si main­tenir ces abon­nés pen­dant au moins 6 mois, en mis­ant tout sur le cham­pi­onnat de France de Ligue 1 à venir.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran site beinsports.fr

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision