Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bilan de la Coupe du Monde pour TF1 et BeIN Sports

16 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Bilan de la Coupe du Monde pour TF1 et BeIN Sports

Bilan de la Coupe du Monde pour TF1 et BeIN Sports

16 juillet 2014

Temps de lecture : 2 minutes

TF1 et BeIN Sports, les deux diffuseurs de la compétition, peuvent être fiers de leurs performances pour cette Coupe du Monde 2014.

TF1 a réus­si à cumuler des records d’au­di­ence, avec une moyenne de 9 mil­lions de téléspec­ta­teurs pour les 28 matchs que la chaîne dif­fu­sait, et ce mal­gré les cri­tiques à l’encontre de son trio de com­men­ta­teurs : Chris­t­ian Jean­pierre, Arsen Wenger et Bix­ente Lizarazu. 9 mil­lions, c’est deux mil­lions de téléspec­ta­teurs de plus par rap­port à la moyenne de la précé­dente Coupe du Monde en Afrique du Sud, qui avait vu le désas­tre sportif et médi­a­tique de l’Équipe de France, notam­ment avec le triste épisode de Knysna.

Cette fois-ci, pour les seuls matchs de l’Équipe de France, TF1 a rassem­blé en moyenne 16,1 mil­lions de téléspec­ta­teurs. Lors du quart de finale face à l’Alle­magne, la chaîne a même atteint un record his­torique avec 17 mil­lions de sup­port­ers devant leurs écrans, avec une pointe à 21 mil­lions en cours de match.

Lorsque les Bleus jouaient, les autres chaînes devaient faire pro­fil bas alors que TF1 cap­tait entre 65 et 72 % de part d’au­di­ence. La Coupe du Monde s’est même ter­minée sur une bonne note : 13,6 mil­lions de téléspec­ta­teurs étaient présents pour regarder la finale entre l’Alle­magne et l’Ar­gen­tine. Un chiffre qui n’est pas excep­tion­nel mais reste très élevé pour un pro­gramme dif­fusé à cette heure.

Bilan : pen­dant un mois, TF1 a réu­ni une part d’au­di­ence moyenne de 24,6 % en juin et 27,4 % entre le 30 juin et le 6 juil­let. Pour­tant, la réus­site n’est qu’en demi-teinte. Mal­gré ces audi­ences record, TF1 n’est pas par­venu à rentabilis­er les 130 mil­lions d’eu­ros qu’elle avait investis dans la com­péti­tion. La chaîne devrait ain­si per­dre entre 20 et 30 mil­lions d’eu­ros dans cette opération…

Quant à BeIN Sports, l’opéra­tion est égale­ment une réus­site pour la chaîne qatarie. En rachetant l’in­té­gral­ité des droits de dif­fu­sion de la com­péti­tion, la chaîne sportive a mis ses atouts en avant. Comp­tant 1,7 mil­lion d’abon­nés au démar­rage de la Coupe, BeIN Sports dépas­sait les 2,5 mil­lions à la clô­ture, soit près d’1 mil­lion d’abon­nements en plus.

Même lorsqu’elle partageait l’af­fiche avec TF1, c’est-à-dire pour 28 matchs, la chaîne qatarie réal­i­sait de bonnes audi­ences, les téléspec­ta­teurs appré­ciant par­ti­c­ulière­ment la qual­ité des com­men­taires… ou fuyant sim­ple­ment ceux de Chris­t­ian Jean­pierre sur TF1 !

Le défi pour BeIN Sportsest main­tenant de con­serv­er ces abon­nés sup­plé­men­taires, qui ne sont pour la plu­part pas tenus par un engage­ment. En investis­sant 50 mil­lions d’eu­ros pour les droits de dif­fu­sion, BeIN Sports doit désor­mais récupér­er 62 euros pour chaque nou­v­el abonné.

Pour rem­bours­er cette dépense, il fau­dra ain­si main­tenir ces abon­nés pen­dant au moins 6 mois, en mis­ant tout sur le cham­pi­onnat de France de Ligue 1 à venir.

Crédit pho­to : cap­ture d’écran site beinsports.fr

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés