Accueil | Actualités | Médias | BeIN Sports et Canal+ : guerre totale
Pub­lié le 22 août 2013 | Éti­quettes : ,

BeIN Sports et Canal+ : guerre totale

Suite à l’arrivée, les 1er juin et 28 juillet 2012, des deux chaînes qataris BeInSport dans le paysage médiatique français, une lutte sans merci se joue entre ces dernières et Canal+.

Le sujet de la discorde ? Le sport. Les chaînes qataries, qui sont exclusivement sportives, disposent de moyens considérables (ceux d’un fond souverain) pour acquérir des événements et mener la vie dure à sa concurrente. Avec un chiffre d'affaires estimé à moins de 100 millions d'euros et des coûts évalués à 430 millions d'euros, BeIn Sport n’est pas encore rentable mais vise l’équilibre d’ici 2017 et se lance à la conquête des abonnés avec une offre moins chères que Canal, qui propose un bouquet généraliste.

Son monopole dans le sport étant perdu, la chaîne cryptée a récemment attaqué sa rivale qatarie en justice pour « concurrence déloyale ». Au cœur de leur lutte : la Ligue 1, la Formule 1, la NBA, la Ligue des Champions… toutes ces compétions qui tendent à glisser du public vers le payant.

Un appel d’offre vient d’être lancé pour la diffusion du prochain Top 14 de Rugby. En 2011, Canal + l’avait décroché pour 31,7 millions d’euros. Cette année, nul doute que la compétition sera rude…

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This