Accueil | Actualités | Médias | BeIN Sports et Canal+ : guerre totale
Pub­lié le 22 août 2013 | Éti­quettes : ,

BeIN Sports et Canal+ : guerre totale

Suite à l’arrivée, les 1er juin et 28 juillet 2012, des deux chaînes qataris BeInSport dans le paysage médiatique français, une lutte sans merci se joue entre ces dernières et Canal+.

Le sujet de la discorde ? Le sport. Les chaînes qataries, qui sont exclusivement sportives, disposent de moyens considérables (ceux d’un fond souverain) pour acquérir des événements et mener la vie dure à sa concurrente. Avec un chiffre d'affaires estimé à moins de 100 millions d'euros et des coûts évalués à 430 millions d'euros, BeIn Sport n’est pas encore rentable mais vise l’équilibre d’ici 2017 et se lance à la conquête des abonnés avec une offre moins chères que Canal, qui propose un bouquet généraliste.

Son monopole dans le sport étant perdu, la chaîne cryptée a récemment attaqué sa rivale qatarie en justice pour « concurrence déloyale ». Au cœur de leur lutte : la Ligue 1, la Formule 1, la NBA, la Ligue des Champions… toutes ces compétions qui tendent à glisser du public vers le payant.

Un appel d’offre vient d’être lancé pour la diffusion du prochain Top 14 de Rugby. En 2011, Canal + l’avait décroché pour 31,7 millions d’euros. Cette année, nul doute que la compétition sera rude…

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This