Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Allemagne : près de 900 000 euros de subventions pour les médias du service public

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

8 avril 2023

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Allemagne : près de 900 000 euros de subventions pour les médias du service public

Allemagne : près de 900 000 euros de subventions pour les médias du service public

Temps de lecture : 2 minutes

Des centaines de milliers d’euros ! De nombreux journalistes du service public ont bénéficié de commissions du gouvernement fédéral allemand ces dernières années, ainsi que certains médias privés, qui ont également profité de l’argent des contribuables.

BERLIN. Divers min­istères ont ver­sé au total 875 231 euros aux employés des radiod­if­fuseurs du ser­vice pub­lic (ÖRR) au cours des cinq dernières années. Au total, 116 jour­nal­istes en ont béné­fi­cié pour l’an­i­ma­tion d’émis­sions, l’écriture d’articles, ou pour des for­ma­tions et des con­férences, entre autres, comme en témoigne la réponse du gou­verne­ment fédéral à une demande du groupe par­lemen­taire AfD (par­ti de droite pop­uliste et nation­al­iste, n.d.t.).

Le min­istère fédéral de l’É­d­u­ca­tion et de la Recherche a ver­sé près de 200 000 euros aux jour­nal­istes du ser­vice pub­lic. Le min­istère fédéral de l’É­conomie et de la Pro­tec­tion du cli­mat, 145 000 euros, tan­dis que le min­istère fédéral de l’Al­i­men­ta­tion et de l’A­gri­cul­ture ver­sait un peu plus de 140 000 euros — sub­ven­tion­nant eux aus­si ces mêmes jour­nal­istes du ser­vice public.

Ain­si, par exem­ple, une anci­enne jour­nal­iste du jour­nal télévisé Tagess­chau, Lin­da Zer­vakis, aurait reçu plus de 20 000 euros de la Chan­cel­lerie fédérale et du Com­mis­saire du gou­verne­ment fédéral pour la migra­tion, les réfugiés et l’in­té­gra­tion. Entre autres, pour son tra­vail en tant qu’an­i­ma­trice lors d’une man­i­fes­ta­tion inti­t­ulée, « L’Alle­magne. Pays d’im­mi­gra­tion. Dia­logue pour la par­tic­i­pa­tion et le respect ». Selon les recherch­es de l’équipe de Achtung, Reichelt!, qui se définit comme un site d’in­for­ma­tions et de médias, elle serait réper­toriée comme « Jour­nal­iste 97 » dans un rap­port où les noms n’ap­pa­rais­sent pas.

Mais le secteur pub­lic n’est pas le seul béné­fi­ci­aire. Cer­tains jour­nal­istes de médias privés ont égale­ment béné­fi­cié de con­trats gou­verne­men­taux. Au total, 596 596,55 euros, dis­tribués par divers min­istères. Les verse­ments ont prof­ité aux employés de Die Zeit (heb­do­madaire à cou­ver­ture nationale, n.d.t.) et de Süd­deutsche Zeitung (l’un des trois plus grands quo­ti­di­ens alle­mands, n.d.t.), mais aus­si aux jour­nal­istes de radios comme Antenne Bav­ière et de blogs Inter­net tels que netzpolitik.org.

Source : Junge Frei­heit, 07/03/2023

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés