Accueil | Actualités | Médias | 346 suppressions de postes prévues aux Journaux du Midi
Pub­lié le 10 mars 2015 | Éti­quettes :

346 suppressions de postes prévues aux Journaux du Midi

Comme le rapportent Les Échos, le rachat des Journaux du Midi par La Dépêche du Midi devrait entraîner 346 suppressions de postes.

Pour ce rachat à venir, le groupe toulousain La Dépêche du Midi sera associé à des actionnaires minoritaires comme Centre France (les autres n'ont pas été communiqués). Le groupe Sud-Ouest, actuel propriétaire, est actuellement en pleine négociation pour la revente de ses journaux (Midi Libre, L'Indépendant, Centre Presse) d'ici au 30 avril, pour un prix estimé entre 15 et 20 millions d'euros, ce qui lui permettrait de se désendetter.

Le plan d'affaires de La Dépêche du Midi prévoit, pour ce rapprochement, 155 suppressions de postes dans ses rangs et 191 aux Journaux du Midi, soit 20 % des effectifs de chacun d'ici à 2018. Selon Les Échos, il s'agirait de départs conventionnels, ou via une clause de cession, permettant aux journalistes de quitter leur journal indemnisés en cas de rachat.

Outre ces départs, le plan prévoit également une hausse du prix des journaux dès 2015. Si les suppressions de postes vont être plus importantes que si Sud-Ouest était resté aux manettes, le groupe estime néanmoins que c'est la seule solution pour faire face à la crise de la presse.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This