Lorànt Deutsch et la Bataille de l’Histoire dans les médias
4 mois avec sursis pour un seau d’excréments sur Claire Chazal

4 mois avec sursis pour un seau d’excréments sur Claire Chazal

Télécharger en PDF

L’homme de 69 ans qui avait déversé un seau d’excréments sur Claire Chazal a été condamné à 300 euros d’amende et 4 mois de prison avec sursis.

Celui-ci avait, l’été dernier, attendu la présentatrice du journal de 20h à la sortie de son travail, au siège de TF1 à Boulogne-Billancourt. Lorsque la journaliste avait ouvert la vitre de sa voiture pour actionner la grille du parking, l’homme avait déversé sur son visage et son torse un seau rempli de terre, d’excréments et d’ammoniac. Interrogé par les policiers, il avait expliqué que Mme Chazal l’avait, quelques jours auparavant, frôlé avec sa voiture, feux éteints, ce qui s’était avéré faux.

Il risquait trois ans de prison pour violences volontaires. Le parquet vient d’estimer que la préméditation était « clairement établie ». « Il a tendu un guet-apens à Claire Chazal. Il a été vu à plusieurs reprises près des lieux de l’infraction par un témoin et l’a attendu très longtemps », a ajouté le ministère public. L’avocate de Claire Chazal, Me Florence Watrin, a pour sa part considéré que « le fait qu’il ait ourdi sa vengeance est inquiétant ». « L’acte est violent dans sa symbolique, humiliant, et aurait pu s’avérer dangereux car le récipient contenait de l’ammoniac », a-t-elle ajouté.

De son côté, l’avocat du sexagénaire, Me Lahcène Drici, a mis en avant la personnalité « très fragile » de son client en demandant une « peine mesurée ». « Il est malade, sa femme est malade et il a perdu un enfant », a-t-il plaidé, qualifiant son client de « paumé de la société ». Celui-ci a donc écopé de 300 euros d’amende, quatre mois de prison avec sursis ainsi qu’une injonction de soins psychiatriques de deux ans. Claire Chazal ne réclamait pas de dommage et intérêt.

Crédit photo : girigiri via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook