Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Sotheby’s racheté par Drahi, une poire pour la soif ?

22 juin 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Sotheby’s racheté par Drahi, une poire pour la soif ?

Sotheby’s racheté par Drahi, une poire pour la soif ?

Quand on est riche, très riche, on se pique volontiers de goûts artistiques. Quand cette inclination peut, en plus de vous donner une réputation d’homme de goût, vous assurer un revenu assez stable, c’est le bonheur. Patrick Drahi suit l’exemple de François Pinault qui avait racheté Christie’s en 1998 pour s’adjuger Sotheby’s et – qui sait – se mettre à l’abri si la dette effarante d’Altice devient un jour dangereuse.

Sotheby’s, une vieille maison

Fondée à Lon­dres en 1744 par Samuel Bak­er, Sothe­by’s est plus anci­enne que Christie’s, tout d’abord spé­cial­isée dans la vente des man­u­scrits et des bib­lio­thèques (celle de Napoléon notam­ment). En bourse depuis 1988, ses ventes – plus ou moins équiv­a­lentes à celles de Christie’s – oscil­lent annuelle­ment entre 6 et 7 mil­liards de dol­lars.

Sothe­by’s a assuré la vente de grands col­lec­tion­neurs ou d’artistes en Europe comme aux États-Unis : Mey­er de Roth­schild, Damien Hirst, Pierre Bergé. Ou celle de biens excep­tion­nels : le Cri de Munch en 2012, les bijoux de Marie-Antoinette.

3,7 milliards de dollars sur la table

Sothe­by’s était côté en bourse, Drahi a dû surenchérir de plus de 60% sur le dernier cours de bourse con­nu à Wall Street pour l’emporter. Il a pour cela créé un véhicule financier famil­ial aux États-Unis. L’acquisition se ferait à la fois sur fonds pro­pres et avec un prêt de la BNP. Sothe­by’s, société publique, doit pub­li­er ses comptes annuels : 129 mil­lions de dol­lars de prof­its en 2018. Patrick Drahi paie donc la société trente années de béné­fices, une somme que d’aucuns pour­raient con­sid­ér­er comme exces­sive.

Mais cet achat présente d’autres avan­tages. Comme le déclare l’acquéreur « Cet investisse­ment ren­force l’ancrage de ma famille aux États-Unis », une base de repli intéres­sante si les affaires européennes et/ou télé­phoniques tour­nent mal. Qui plus est Drahi a ven­du à cette occa­sion pour la mod­ique somme de 400 mil­lions de dol­lars d’actions d’Altice US. Il se désen­gage un peu des câblo-opéra­teurs pour inve­stir dans le com­merce de l’art. Les maisons de ventes aux enchères ne déga­gent pas de gros béné­fices mais sont sta­bles, con­traire­ment aux câblo-opéra­teurs. Et pos­séder Sothe­by’s vous met en con­tact avec toutes les grandes for­tunes du monde. Une opéra­tion finale­ment plus attrayante que les investisse­ments dans Libéra­tion et Next Radio.

Voir aussi

Info­gra­phie : Patrick Drahi

Patrick Drahi

Sur le même sujet

Related Posts

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

Claude Chollet et l’Observatoire du journalisme (OJIM) ont été mis en examen par le procureur de la République à la demande de Monsieur Ramzi Khiroun, ancien chauffeur et garde du corps de DSK et maintenant porte-parole du groupe Lagardère. La mise en examen porte sur le délit d’injures publiques, susceptible d’une amende de 12.000 € et de dommages et intérêts supplémentaires. La première audience a lieu le 7 octobre. Pour nous aider à nous défendre et à nous développer, rejoignez nos donateurs.

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.