Accueil | Actualités | Médias | Robert Ménard insulté mais grand prince…
Pub­lié le 15 septembre 2015 | Éti­quettes :

Robert Ménard insulté mais grand prince…

Pour avoir détourné une image de l'AFP en couverture du journal municipal de Béziers, Robert Ménard s'est vu accorder la première place du « Flop Ten » de l'émission « On n'est pas couché » de samedi dernier sur France 2.

Après avoir rappelé les faits (exposés dans notre précédent article), Laurent Ruquier a jugé ce photomontage aussi « incroyable » qu'« écœurant ». « Il devrait se méfier Ménard, parce qu'avec des méthodes pareilles, on va être tentés nous aussi de rajouter deux petites choses sur sa photo », a-t-il prévenu avant de diffuser une photo retouchée elle aussi, représentant le maire de Béziers avec les cheveux et la moustache d'Adolf Hitler.

Et Léa Salamé de réagir à son tour : « Quand on sait qu'il a été patron de Reporters sans frontières, quand on a connu le Robert Ménard d'il y a 15-20 ans, c'est ubuesque de voir ça. » Guy Bedos, présent également sur le plateau, a quant à lui déclaré : « Je l'ai connu à une époque, il est même venu chez moi. Je crois même que je l'ai nourri à un moment et puis ça s'est arrêté. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai moins envie de le voir ces temps-ci. » Et l'ex-humoriste de traiter Robert Ménard de « petit con »...

Face à tant d'agressions gratuites et faciles, Robert Ménard, fidèle à ses principes, a déclaré sur Twitter qu'il ne souhaitait pas attaquer qui que ce soit en justice après cet épisode, rappelant son « combat inconditionnel pour la liberté d'expression ». Reconnaissons du reste qu’être comparé à Hitler est devenu tellement banal que la méthode a perdu l’essentiel de sa force…

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This