Accueil | Actualités | Médias | Rémy Pflimlin dénonce une « ingérence » du CSA à France TV
Pub­lié le 13 novembre 2014 | Éti­quettes : , ,

Rémy Pflimlin dénonce une « ingérence » du CSA à France TV

Après les fuites dans la presse d'un rapport du CSA accablant la présidence de Rémy Pflimlin à la tête de France Télévisions, le PDG a dénoncé une « ingérence » du Conseil dans les affaires de son groupe.

Mardi, BFMTV révélait le prérapport du CSA qui critiquait notamment la qualité des programmes et de l'information depuis le début de la présidence de M. Pflimlin. Il dénonce également une mauvaise répartition des chaînes ainsi qu'un mauvais management, « un manque d'audace » dans la fiction, des sujets « anecdotiques » dans les journaux télévisés, des programmes culturels trop tardifs ainsi que des commandes « émiettées » auprès des producteurs externes.

Dans un courrier interne publié par Le Figaro, M. Pflimlin dénonce un prérapport qui « méconnaît chacune de nos organisations, émet des affirmations erronées ou caricaturales et relève également d'une ingérence dans l'information ». Il fustige aussi une « mise en cause (…) éloignée de la réalité et (…) peu étayée ». « Ces jugements de valeur sont déconnectés de la relation de nos chaînes avec les Français. Ceux-ci nous ont maintenu leur confiance (…) et ont une appréciation qualitative de nos programmes incomparable avec celle qu'ils ont des chaînes privées », a-t-il ajouté.

« Beaucoup de choses n'ont pas été encore faites et restent à faire pour améliorer le fonctionnement et l'exercice des missions de France Télévisions », a-t-il conclu.

Ce mercredi, le Conseil avait pris ses distances avec le rapport qui a fuité dans la presse. Ce « document préparatoire élaboré au sein du groupe de travail compétent ne saurait préjuger ou faire préjuger de sa position collégiale », a expliqué le CSA, qui a par ailleurs la mission de choisir le prochain président de France Télévisions.

Crédit photo : DR

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

100% récolté
Nous avons récolté $231 sur $2. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux