Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Radio France, des économies et du numérique

9 juin 2019

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Radio France, des économies et du numérique

Radio France, des économies et du numérique

9 juin 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Nommée depuis un an à la tête de Radio France, Sibyle Veil, de la même promotion de l’ENA qu’Emmanuel Macron et réputée proche du président, doit à la fois réaliser les économies demandées par les autorités (60M€ sur trois ans) et développer le digital.

Moins de monde et mieux de monde

Radio France, par la voix de sa prési­dente envis­age de sup­primer 220 postes sur trois ans avec l’embauche de pro­fils plus ciblés sur le dig­i­tal. Ces mou­ve­ments seraient accom­pa­g­nés d’ une négo­ci­a­tion avec les organ­i­sa­tions représen­ta­tives des salariés pour dimin­uer cer­tains jours de con­gés, pour les jour­nal­istes comme pour les autres caté­gories. En même temps 20 mil­lions seraient déblo­qués pour le numérique.

Les syndicats vent debout

Dans une insti­tu­tion très pro­tégée et où les avan­tages salari­aux et soci­aux sont con­sid­érables, les syn­di­cats ont été prévenus : sans accord, ce ne sera pas 220 emplois qui devront être sup­primés mais près de 400. La direc­tion veut faire vite, en dis­cu­tant d’un accord (et en l’obtenant) courant juin 2019. D’autant que se pro­file à l’horizon 2020 une fusion entre Radio France et France Télévi­sions et/ou leur mise sous tutelle dans une hold­ing de tête. Avancer sur la dif­fi­cile prob­lé­ma­tique des économies budgé­taires per­me­t­trait à Sibyle Veil de con­forter sa posi­tion dans la nou­velle organ­i­sa­tion des médias publics.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés