Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Presstalis : vers la séparation brutale entre quotidiens et magazines

26 mai 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Presstalis : vers la séparation brutale entre quotidiens et magazines

Presstalis : vers la séparation brutale entre quotidiens et magazines

La messagerie de presse a la peau dure. En redressement judiciaire et dans les derniers soubresauts de l’agonie, alors que les dépôts de presse de province sont en grève, les magazines organisent leur départ vers les MLP, le concurrent lyonnais.

500M€, 600M€ ? Qui dit mieux ?

Les chiffres don­nent le tour­nis. Les dettes pour­raient approcher le mil­liard d’euros. Les fonds pro­pres sont négat­ifs à hau­teur de plus de 500M€, les pertes opéra­tionnelles sont bien supérieures à 5M€ par mois. N’importe quelle entre­prise, privée ou publique, aurait tiré le rideau depuis longtemps.

Vont se rajouter très vite 33M€ de sub­ven­tions pour assur­er le courant et pay­er les kiosquiers, un nou­veau « prêt » de 35M€ et plus tard après la restruc­tura­tion encore 80M€ pour relancer l’activité de la mes­sagerie qui dis­tribuera les quo­ti­di­ens nationaux. Restera à financer le plan de départs (plus de 600 per­son­nes), un bon 50M€ que les édi­teurs sol­lic­ités se refusent à pren­dre en charge et dont on devine que l’État le pren­dra sous son aile argen­tée, qui est aus­si la vôtre.

Départ des magazines

Un cer­tain nom­bre d’éditeurs de mag­a­zines ont déjà annon­cé rejoin­dre les MLP : Chal­lenges du groupe de Claude Per­driel, Le 1 d’Eric Fot­tori­no, Le Mag­a­zine Lit­téraire, Soci­ety et So Foot, d’autres ont déjà suivi sur la pointe des pieds. Les deux plus gros groupes Pris­ma et Reworld ne res­teront pas avec le suc­cesseur de Presstal­is. Le groupe CMI du Tchèque Daniel Křetín­ský, un poids lourd (Elle, Télé 7 jours, Mar­i­anne) se tâte.

Au bout du bout, les quo­ti­di­ens nationaux (en dehors de Présent et de L’Humanité) ont tous pour pro­prié­taires ou action­naires de référence des groupes indus­triels pos­sédés par de grande for­tunes, Le Monde (Niel, Pigasse, Křetín­ský), Le Figaro (Das­sault), Les Échos et Le Parisien (Bernard Arnault), L’Équipe (Amau­ry), Libéra­tion (Patrick Drahi, en cours de trans­for­ma­tion sous forme de fon­da­tion). Ces titres béné­fi­cient déjà de plusieurs cen­taines de mil­lions d’euros d’aides directes et indi­rectes par an. Ils sont en plus sub­ven­tion­nés pour leur dis­tri­b­u­tion par Presstal­is. Et ont toutes chances de le rester avec la nou­velle mes­sagerie. Jusqu’au moment où seuls les abon­nés seront servis en papi­er et le reste passera en numérique.

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.