Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Perte de confiance dans les médias : aux États-Unis aussi
Publié le 

13 décembre 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Perte de confiance dans les médias : aux États-Unis aussi

Perte de confiance dans les médias : aux États-Unis aussi

Depuis la victoire de Donald Trump face à Hillary Clinton en novembre 2016 — au grand désespoir des médias dominants américains — les rapports entre ces derniers et le nouvel exécutif n’ont cessé de se détériorer. Si en France la confiance dans les médias et les journalistes s’affaiblit régulièrement, qu’en est il aux États-Unis ? Le Poynter media trust survey répond en partie à la question à travers une enquête menée en novembre 2017 auprès de 2100 américains.

L’indice glob­al de con­fi­ance dans les médias est assez équili­bré, à la ques­tion « Avez-vous con­fi­ance dans les médias » les répons­es sont :

  • Une grande con­fi­ance   12%
  • Plutôt con­fi­ance             37%
  • Plutôt pas con­fi­ance     39%
  • Pas con­fi­ance du tout   13%

Mais au même moment 69% des sondés répon­dent « que les médias ten­dent à favoris­er un côté » (tend to favor one side), un côté que l’on devine plus Démoc­rate que Répub­li­cain. Mais si on remonte dans le temps on con­state que la con­fi­ance s’effondre dans le secteur plus spé­ci­fique de la presse, pas­sant d’un indice posi­tif supérieur à 70% aux alen­tours de 30/40%.

Avez vous con­fi­ance dans la presse ? Répons­es pos­i­tives

  • 1970 72%
  • 1997 52%
  • 2005 44%
  • 2016 32%
  • 2017 41%

Cette embel­lie entre sep­tem­bre 2016 et novem­bre 2017 peut sem­bler étrange mais elle s’explique par l’évolution des atti­tudes par­ti­sanes entre Démoc­rates et Répub­li­cains (anti-Trump et pro-Trump en 2017) qui diver­gent forte­ment. Entre 1997 et 2017 l’indice de con­fi­ance des Démoc­rates pro­gresse de vingt points alors que celui des Répub­li­cains dimin­ue de vingt-cinq points. En 2017 les Démoc­rates ont con­fi­ance dans la presse à 74% et les Répub­li­cains à seule­ment 19%.

Alors que 44% des sondés pensent que « les médias fab­riquent des his­toires au sujet de Don­ald Trump », ils sont 31% à estimer que « oui, les médias sont l’ennemi du peu­ple ». La dichotomie entre les opin­ions des Démoc­rates et celles des Répub­li­cains ne fait au fond que con­firmer un état de fait con­nu : la majorité des médias sont hos­tiles à Don­ald Trump et aux Répub­li­cains et rem­por­tent la con­fi­ance des Démoc­rates et des anti-Trump, l’art de tourn­er en rond.

L’enquête com­plète de Poyn­ter (en anglais) est à télécharg­er ici.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision