Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don

Veille médias

Chaque jour l’Observatoire du journalisme publie de nouveaux contenus : portraits, infographies, dossiers, vidéos. La plus grande partie, sous le titre Veille médias, suit l’activité des médias au quotidien : analyses économiques, censures officielles ou cachées, distorsions de la réalité, suivi d’une émission, décryptage d’une nouvelle formule. Tous médias confondus, presse écrite, radio, télévision, réseaux sociaux.

L’Observatoire prend des vacances d’hiver

Nous ne partons pas aux sports d’hiver, mais pendant une dizaine de jours, jusqu’au 3 janvier inclus, l’OJIM vous présentera les articles les plus significatifs des quatre derniers mois. Entre les censures de Radio France ou de Twitter, les délires LGBT+ ou indigénistes, les silences sur les faux mineurs migrants, les regards complaisants sur les clandestins, les vidéos interdites, la sortie de notre première brochure papier, la matière ne manque pas. Tout ceci a un coût, il vous reste 8 jours pour nous soutenir avec un reçu fiscal de 66% sur 2020, d’avance merci. Joyeux Noël à toutes et tous et à bientôt.

Un ancien poste de police recyclé en Centre pour la liberté de la presse

C’est devenu le nou­veau Saint Graal des médias de grand chemin, appa­raître comme un grand défenseur de la “lib­erté d’expression”, de la “lib­erté de la presse”, dès lors, bien évidem­ment, qu’il s’agit de “leur” lib­erté. Dans cette lutte acharnée, il faut sans cesse innover, et c’est désor­mais l’idée d’un “Cen­tre pour la lib­erté de la presse” qui va être mise en pratique.

lire plus

Twitter censure l’Ojim

Depuis huit jours, le compte Twit­ter de l’Ojim est « restreint ». Il nous est impos­si­ble de savoir pourquoi, mais cette cen­sure silen­cieuse arrive exacte­ment au moment de la pre­mière audi­ence du procès que nous intente Ramzi Khi­roun ex chauf­feur de DSK et porte parole du groupe Lagardère pour « injures publiques ». Coïncidence ?

lire plus

Société des Lecteurs du Monde, ça chauffe entre honorables sociétaires, Julia Cagé perd une manche

La Société des Lecteurs du Monde (SDL) détient 7,71% de la société Le Monde & Parte­naires et asso­ciés, qui elle-même pos­sède 14,39% de la Société Editrice du Monde (SEM). Peu de choses sur le plan compt­able, mais une influ­ence réelle sur le plan moral à tra­vers les lecteurs. Julia Cagé a essayé d’en exercer le con­trôle, raté pour cette fois.

lire plus