Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Ménard : « Ardisson est prêt à vendre sa mère pour du buzz »

30 novembre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Ménard : « Ardisson est prêt à vendre sa mère pour du buzz »

Ménard : « Ardisson est prêt à vendre sa mère pour du buzz »

La séquence, largement diffusée sur les réseaux sociaux, n’aura manqué à personne. Invité sur le plateau de Thierry Ardisson samedi 26 novembre sur C8, le maire de Béziers, Robert Ménard ne sera pas resté bien longtemps.

En cause : la chronique humoris­tique de Tom Vil­la. Dans celle-ci, humour Canal+ oblige, le jeune homme se moque de la ville de Béziers (for­cé­ment une bour­gade d’ar­riérés men­taux qui votent FN) avant de faire quelques allu­sions usées jusqu’à la corde, comme lorsqu’il feint de com­par­er Ménard à Adolf Hitler. C’en était trop pour l’homme poli­tique qui a décidé de quit­ter le plateau en pleine chronique, lâchant au pas­sage un « Va te faire foutre ! » à l’at­ten­tion de Thier­ry Ardis­son.

L’af­faire s’est pour­suiv­ie sur les réseaux soci­aux, où Ménard a dif­fusé un mes­sage vocal de Thier­ry Ardis­son, reçu suite à son départ de l’émis­sion. On y entend : « Je voulais te dire que t’é­tais une grosse tête de con, et que ça se fait pas de quit­ter une émis­sion à laque­lle on a accep­té d’être invité. On part pas 5 min­utes après. » Ain­si pour Ardis­son, il s’a­gi­rait presque d’une fleur faite à Ménard que de l’avoir invité dans son émis­sion ! Par con­séquent, le maire de Béziers serait som­mé de tout accepter, des allu­sions dou­teuses au mépris pour ses admin­istrés.

Une réac­tion bien car­ac­téris­tique de cette caste médi­a­tique qui se pense toute puis­sante et de laque­lle il faudrait tout accepter sans bronch­er. Mais Robert Ménard en a décidé autrement, préférant cla­quer la porte et ne pas par­ticiper à cette mise en scène. Lun­di, sur Europe 1, celui-ci est revenu sur l’af­faire. « Je ne crois pas qu’il s’agisse de faire preuve d’hu­mour de traiter ma ville de “ville de merde” et de me com­par­er à Adolf Hitler. Comme je n’ai pas envie d’être pris pour un imbé­cile, j’en tire les con­séquences », a‑t-il déclaré.

Con­cer­nant Thier­ry Ardis­son, qu’il « con­naît et tutoie depuis des années », l’an­cien patron de Reporters sans fron­tières assure que ce dernier « avait pris la peine de me rap­pel­er à deux repris­es le même jour pour me dire qu’on était là pour par­ler de mon livre, pas pour m’in­sul­ter ». Après le départ de Ménard, « il est venu me sup­pli­er de rester dans l’émis­sion. Cela a duré 10 min­utes dans la loge. Il m’a dit que c’é­tait inac­cept­able et que ce serait coupé au mon­tage. Me dire qu’il n’é­tait pas au courant, je n’en crois pas un traître mot ».

Et Robert Ménard de con­clure : « Il est tou­jours prêt, pour un peu de buzz, à ven­dre sa mère, sa grand-mère en même temps. Je n’ap­pré­cie pas. »

Crédit pho­to : DR

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.