Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Opinion poursuit sa route dans un milieu sinistré

9 juin 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’Opinion poursuit sa route dans un milieu sinistré

L’Opinion poursuit sa route dans un milieu sinistré

Dans un entretien à puremedias.com, Nicolas Beytout et Christophe Chenut reviennent sur les deux ans du quotidien L’Opinion. D’après son fondateur, « il se porte bien », mais au-delà de l’intérêt de ce journal qui se dit « libéral, pro-business et pro-européen » tout en se disant différent, ce qui importe ici est sa résistance au sein d’une presse écrite qu’on disait morte.

Or après deux ans d’ex­is­tence dans ce milieu dif­fi­cile, L’Opin­ion peut se van­ter d’une dif­fu­sion à 35 000 exem­plaires, « la même depuis le lance­ment », et d’une fréquen­ta­tion web de 720 000 vis­i­teurs uniques par mois, alors même que 25 % du site seule­ment est en accès libre. De bons résul­tats donc avec le papi­er pour « l’in­flu­ence » et le web pour « l’au­di­ence ».

Une réus­site à la Medi­a­part ? Non, assure Beytout. « Le mod­èle de “Medi­a­part” est très dif­férent car ils ne suiv­ent pas l’ac­tu­al­ité. Ils créent leur actu­al­ité. C’est du moins leur ambi­tion. Nous, on sort des scoops, pas aus­si fra­cas­sants, mais on en sort. Le scoop, c’est le pro­duit d’ap­pel. La promesse faite à nos lecteurs sur le long terme, c’est qu’avec nous, ils auront un angle, une analyse, une vision ori­en­tée de l’ac­tu­al­ité », explique-t-il.

Désor­mais, l’ob­jec­tif est de se main­tenir, tout en évi­tant le piège de la course au buzz. « La presse qui dit la même chose que les autres et qui pré­tend faire pay­er n’a aucune chance d’y arriv­er. Une presse qui dit ce qu’on ne trou­ve pas ailleurs car elle est tech­nique ou très spé­cial­isée a une chance de faire pay­er », croit savoir Nico­las Beytout, sûr de sa dif­férence.

Enfin, con­cer­nant l’anony­mat ini­tial des investis­seurs du jour­nal, le fon­da­teur affirme que « cela ne venait pas de nous ». Et d’ex­pli­quer que « cer­tains investis­seurs tra­vail­lant notam­ment avec des col­lec­tiv­ités locales n’avaient pas envie d’as­sumer le côté engagé du jour­nal et préféraient rester anonymes ».

Voir notre portrait de Nicolas Beytout

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.