Accueil | Actualités | Médias | Les scandales se poursuivent dans l’affaire Bygmalion/France Télévisions
Pub­lié le 19 juin 2014 | Éti­quettes : , , ,

Les scandales se poursuivent dans l’affaire Bygmalion/France Télévisions

Ce qui n'était au départ qu'une petite affaire de contrats juteux entre amis est en train de devenir une véritable histoire de dilapidation de fonds publics à grande échelle.

Plus l'enquête menée par le juge Van Ruymbeke avance, et plus les scandales éclatent. En plus des contrats passés entre le PDG de France Télévisions et Bygmalion, deux autres filiales ont été utilisées pour arroser cette société de conseil dirigée par Bastien Millot, ancien du groupe public.

Selon le Canard Enchaîné du 18 juin, la filiale Multimédia France Productions aurait versé 50 528 euros à Bygmalion en 2009-2010. Une autre filiale, France Télévisions Publicité, aurait de son côté versé à la société de conseil 490 360 euros en 2009-2010 et 468 832 euros (sous Rémy Pflimlin) jusqu'en 2013. Bien sûr, ces contrats (qui concernent la e-réputation du groupe) ont été passés sans aucun appel d'offre.

Selon L'Express, le ministre des Finances Michel Sapin s'est « étranglé » à la lecture de cette dilapidation de fonds publics, alors que France Télévisions est actuellement sous le coup de plans d'économie drastiques. De quoi piquer une belle colère, en effet.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.