Accueil | Actualités | Médias | Le Wall Street Journal se réjouit de l’arrivée de Macron
Pub­lié le 3 septembre 2014 | Éti­quettes :

Le Wall Street Journal se réjouit de l’arrivée de Macron

Si la nomination d'Emmanuel Macron au ministère de l'Économie n'est pas au goût de tout le monde en France, il n'en est pas de même outre-Atlantique.

Dans un papier, dithyrambique, le Wall Street Journal salue directement l'arrivée de « Mister Macron » aux manettes de l'économie française. « Vous commencez là où il faut », écrit le journal ce mardi. « Il arrive parfois des miracles », se réjouit même celui-ci avant de saluer la « pensée claire » du nouveau locataire de Bercy (online.wsj.com).

De ligne ultra-libérale et mondialisante, le Wall Street Journal ne peut voir que d'un bon œil l'arrivée de l'ancien banquier d'affaires de Rothschild à la place du protectionniste Montebourg. Désormais, il encense la « French Macron Economie » et estime que cette nomination symbolise « un changement rafraîchissant par rapport à son prédécesseur Arnaud Montebourg, pour qui la politique économique se résumait à faire fuir les investisseurs étrangers ».

Crédit photo : capture d'écran WSJ.com

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux