Accueil | Actualités | Médias | Le Monde dénonce (une fois de plus) l’ingérence de Pierre Bergé
Pub­lié le 15 février 2015 | Éti­quettes : ,

Le Monde dénonce (une fois de plus) l’ingérence de Pierre Bergé

Suite aux révélations du Monde, qui avait divulgué la liste des personnalités ayant eu un compte en Suisse, plus précisément à la banque HSBC, l'actionnaire Pierre Bergé avait dénoncé des méthodes de « délateur ».

Sur RTL, il avait réprouvé cette parution et avait déclaré : « Je ne veux pas comparer ce qui se passe à des époques passées mais quand même, la délation, c’est la délation. C’est jeter en pâture des noms. » Irritées, la Société des rédacteurs et la direction du Monde ont publié mercredi un double communiqué.

Pour la rédaction, « fière » de ses révélations, il est ici question d'une « intrusion dans le contenu éditorial » intolérable. « Comme il en est coutumier, Pierre Bergé est sorti de sa réserve au mépris du pacte qu’il a cosigné avec les autres actionnaires en 2010. Cela n’a pas empêché et n’empêchera pas les journalistes de travailler sereinement en toute indépendance et responsabilité », expliquent les journalistes.

Côté direction, celle-ci a tenu à rappeler que « les déclarations publiques d’un de nos actionnaires ne sauraient remettre en cause l’indépendance éditoriale de la rédaction, que nous continuerons de faire respecter scrupuleusement ».

Voir nos infographies de Pierre Bergé et du groupe Le Monde

Crédit photo : Institut Baulieu via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This