Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN
Publié le 

21 mars 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN

Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN

En bien ou en mal, l’important est qu’on parle de soi ? Pas sûr pour le Front National. Dans un communiqué publié ce mercredi 19 mars, le CSA rappelle à l’ordre BFMTV, qui aurait donné trop de temps de parole « sur le plan national » au FN à l’occasion des municipales.

Se bas­ant sur des chiffres qui mon­trent qu’entre le 10 févri­er et le 14 mars, BFMTV a alloué au Front nation­al 43,23% (soit 33 min­utes) du temps con­sacré à la cou­ver­ture de la cam­pagne nationale des élec­tions munic­i­pales, le régu­la­teur a appel­er la chaîne à « procéder d’urgence aux réa­juste­ments qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le pre­mier tour de l’élection munic­i­pale ». Celle-ci avait jusqu’à aujourd’hui 21 mars pour rééquili­br­er.

Cepen­dant, ces chiffres sont à nuancer. En effet, ils ne con­cer­nent que les sujets qui trait­ent des munic­i­pales sur un plan nation­al, et non local. Or ceux-ci sont plutôt rares et ne représen­tent que 54 min­utes et 20 sec­on­des pour BFMTV (sur qua­tre semaines), dont 23 min­utes (env­i­ron 43%) con­sacrées au Front Nation­al. De plus, ces 23 min­utes sont essen­tielle­ment axées autour des fameux can­di­dats « mal­gré eux » du FN… pas vrai­ment un sujet favor­able pour le par­ti fron­tiste.

« Notre cou­ver­ture locale mon­tre que nous respec­tons l’équili­bre, ajoute Hervé Béroud. Au plan local, nous avons ain­si con­sacré 2h47 aux listes PS, 2h30 aux listes UMP et 54 min­utes aux listes FN », a assuré le directeur de la rédac­tion de BFMTV, Hervé Béroud.

Cela n’a pas suf­fi au CSA qui, dans son rap­port, « a relevé que le traite­ment de l’actualité élec­torale au niveau nation­al est car­ac­térisé par le faible accès à l’antenne des représen­tants de l’UMP et du par­ti social­iste ain­si que par la per­sis­tance de la sur­représen­ta­tion du Front nation­al ». « Le Con­seil appelle très fer­me­ment l’attention de BFM TV sur la néces­sité de procéder d’urgence aux réa­juste­ments qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le pre­mier tour de l’élection munic­i­pale », met-il en garde.

À BFMTV, on assure que le rééquili­brage est en cours. « Nous prenons acte de ce rap­pel à l’or­dre. BFMTV respectera bien la loi et attein­dra l’équité au 21 mars à minu­it, comme celle-ci l’im­pose », a réa­gi M. Béroud.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision