Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN

21 mars 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN

Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN

21 mars 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

En bien ou en mal, l’important est qu’on parle de soi ? Pas sûr pour le Front National. Dans un communiqué publié ce mercredi 19 mars, le CSA rappelle à l’ordre BFMTV, qui aurait donné trop de temps de parole « sur le plan national » au FN à l’occasion des municipales.

Se bas­ant sur des chiffres qui mon­trent qu’entre le 10 févri­er et le 14 mars, BFMTV a alloué au Front nation­al 43,23% (soit 33 min­utes) du temps con­sacré à la cou­ver­ture de la cam­pagne nationale des élec­tions munic­i­pales, le régu­la­teur a appel­er la chaîne à « procéder d’urgence aux réa­juste­ments qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le pre­mier tour de l’élection munic­i­pale ». Celle-ci avait jusqu’à aujourd’hui 21 mars pour rééquilibrer.

Cepen­dant, ces chiffres sont à nuancer. En effet, ils ne con­cer­nent que les sujets qui trait­ent des munic­i­pales sur un plan nation­al, et non local. Or ceux-ci sont plutôt rares et ne représen­tent que 54 min­utes et 20 sec­on­des pour BFMTV (sur qua­tre semaines), dont 23 min­utes (env­i­ron 43%) con­sacrées au Front Nation­al. De plus, ces 23 min­utes sont essen­tielle­ment axées autour des fameux can­di­dats « mal­gré eux » du FN… pas vrai­ment un sujet favor­able pour le par­ti frontiste.

« Notre cou­ver­ture locale mon­tre que nous respec­tons l’équili­bre, ajoute Hervé Béroud. Au plan local, nous avons ain­si con­sacré 2h47 aux listes PS, 2h30 aux listes UMP et 54 min­utes aux listes FN », a assuré le directeur de la rédac­tion de BFMTV, Hervé Béroud.

Cela n’a pas suf­fi au CSA qui, dans son rap­port, « a relevé que le traite­ment de l’actualité élec­torale au niveau nation­al est car­ac­térisé par le faible accès à l’antenne des représen­tants de l’UMP et du par­ti social­iste ain­si que par la per­sis­tance de la sur­représen­ta­tion du Front nation­al ». « Le Con­seil appelle très fer­me­ment l’attention de BFM TV sur la néces­sité de procéder d’urgence aux réa­juste­ments qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le pre­mier tour de l’élection munic­i­pale », met-il en garde.

À BFMTV, on assure que le rééquili­brage est en cours. « Nous prenons acte de ce rap­pel à l’or­dre. BFMTV respectera bien la loi et attein­dra l’équité au 21 mars à minu­it, comme celle-ci l’im­pose », a réa­gi M. Béroud.

Mots-clefs : ,

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés