Accueil | Actualités | Médias | Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN
Pub­lié le 21 mars 2014 | Éti­quettes : ,

Le CSA rappelle à l’ordre BFMTV sur le temps de parole du FN

En bien ou en mal, l’important est qu’on parle de soi ? Pas sûr pour le Front National. Dans un communiqué publié ce mercredi 19 mars, le CSA rappelle à l’ordre BFMTV, qui aurait donné trop de temps de parole « sur le plan national » au FN à l’occasion des municipales.

Se basant sur des chiffres qui montrent qu’entre le 10 février et le 14 mars, BFMTV a alloué au Front national 43,23% (soit 33 minutes) du temps consacré à la couverture de la campagne nationale des élections municipales, le régulateur a appeler la chaîne à « procéder d’urgence aux réajustements qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le premier tour de l’élection municipale ». Celle-ci avait jusqu’à aujourd’hui 21 mars pour rééquilibrer.

Cependant, ces chiffres sont à nuancer. En effet, ils ne concernent que les sujets qui traitent des municipales sur un plan national, et non local. Or ceux-ci sont plutôt rares et ne représentent que 54 minutes et 20 secondes pour BFMTV (sur quatre semaines), dont 23 minutes (environ 43%) consacrées au Front National. De plus, ces 23 minutes sont essentiellement axées autour des fameux candidats « malgré eux » du FN… pas vraiment un sujet favorable pour le parti frontiste.

« Notre couverture locale montre que nous respectons l'équilibre, ajoute Hervé Béroud. Au plan local, nous avons ainsi consacré 2h47 aux listes PS, 2h30 aux listes UMP et 54 minutes aux listes FN », a assuré le directeur de la rédaction de BFMTV, Hervé Béroud.

Cela n’a pas suffi au CSA qui, dans son rapport, « a relevé que le traitement de l’actualité électorale au niveau national est caractérisé par le faible accès à l’antenne des représentants de l’UMP et du parti socialiste ainsi que par la persistance de la surreprésentation du Front national ». « Le Conseil appelle très fermement l’attention de BFM TV sur la nécessité de procéder d’urgence aux réajustements qui s’imposent au regard du principe d’équité avant le premier tour de l’élection municipale », met-il en garde.

À BFMTV, on assure que le rééquilibrage est en cours. « Nous prenons acte de ce rappel à l'ordre. BFMTV respectera bien la loi et atteindra l'équité au 21 mars à minuit, comme celle-ci l'impose », a réagi M. Béroud.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This