Accueil | Actualités | Médias | Le CRIF envoie des étudiants en journalisme en Israël
Pub­lié le 6 novembre 2012 | Éti­quettes : ,

Le CRIF envoie des étudiants en journalisme en Israël

L’affaire est révélée par Rue89 : dans une semaine, une soixantaine de journalistes de l’ESJ de Lille s’envoleront pour neuf jours en Israël, une partie de leurs frais étant prise en charge par leur école et une autre par le CRIF.

Objectif du CRIF : faire entendre « tous les sons de cloche », donner une image plus favorable du pays que celle qui prévaut généralement, le CRIF dénonçant le « prisme » pro-palestinien des médias français en général et de France Télévisions en particulier.

L’ESJ de son côté, qui paye tout de même une partie du voyage, a organisé des rencontres destinées à équilibrer le point de vue pro-israélien défendu par le CRIF, notamment une rencontre avec le journaliste Charles Enderlin, de France Télévisions.

Ce n’est pas la première fois qu’une école de journalisme profite de la générosité intéressée d’un pays qui cherche à améliorer son image. En 2009, les étudiants du CFJ avaient pu profiter d’un voyage luxueux financé par Taïwan. Enfin, cela fait longtemps que les États-Unis organisent des séjours d’étude pour les Young Leaders et autres boursiers Fulbright. La seule différence dans le cas qui nous occupe étant que cette diplomatie de l’influence en faveur d’Israël s’exerce par l’intermédiaire du CRIF, une institution française et non pas israélienne.

Source : Rue89

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This